Une citation

UNE CITATION
"You kissed first."
"On the cheek !"
"On the cheek, on the lips. All the same to me. Female, kiss. Male, excited. Do I have to explain simple facts of life to you?"
A Duke in Shining Armor - Loretta Chase

samedi 12 mai 2018

Toi. Moi. Maintenant ou jamais d'Emily Blaine

Harlequin - Septembre 2016
Résumé : Pourquoi lutter contre le destin ?
Peut-on vraiment tourner la page de son premier amour ? C’est en tout cas ce que pensait Charlotte. Jusqu’à ce que son passé resurgisse, bouleversant tous les repères de la vie qu’elle s’est efforcée de reconstruire. Un passé aux traits séduisants, au charme irrésistible et au sourire impertinent. Un passé qui s’appelle Jérémiah et qui, aujourd’hui encore, parvient à provoquer en elle des émotions qu’elle pensait disparues. Car il a été son premier amour, le plus sincère, le plus intense. Un amour qu’elle a choisi d’enterrer il y a dix ans. Mais aujourd’hui, Jérémiah est de retour, bien décidé à la reconquérir et à retrouver la jeune femme dont il est tombé amoureux. Et pour cela, il a un plan complètement fou : l’obliger à réaliser ses rêves de jeunesse avec lui, même si elle n’a gardé aucun souvenir des vœux qu’elle a formulés dix ans plus tôt.
Désolée, les filles... Je vais être absolument à contre- courant des commentaires qui courent sur la toile.
Autant dire tout de suite que j'ai pas aimé dutoudutoudutout...
Je partais pourtant avec un très bon priori, car j'avais été conquise par All I Want for Christmas, et je m'attendais à la même régalade... Mais mon enthousiasme est assez vite retombé comme un flan.
J'ai eu beau m'accrocher en me disant que, non, décidément, je me trompais, rien n'y a fait avec ce titre-là.
Le coup de la liste. Sympa. Mais, en ce qui me concerne, je trouve le procédé lourdaud.
Les personnages. Des poncifs du genre, j'ai l'impression qu'on les retrouve dans une grande majorité de romances contemporaines qui se veulent branchées.
Elle, la buche -use, passe-partout, rougissante et bégayante, mais qui se sent tremblante-électrisée-effarouchée-tentée et qui ne veut surtout pas tomber amoureuse. Je l'ai trouvée aussi inutilement agressive et sa façon de réagir m'a rapidement fatiguée. Lui, un énième bad-boy plein aux as, champion international de course automobile (évidemment, c'est mieux qu'un champion de vélo) et très malheureux... Qui tombe en arrêt devant la fille nunuche, et vraiment, je n'ai pas compris comment l'alchimie s'est faite. Emily Blaine traite leur rencontre avec trop de désinvolture, à mon avis, et beaucoup de répétitions (le coup du "Bye, la nouvelle !" ou du "Je te drague." répétés cinquante millions de fois, je n'en pouvais plus). Pas assez de profondeur dans les relations, des dialogues un peu creux, bref, gros ratage pour moi.
Des longueurs, des situations limite inutiles, déjà dans le premier flash-backs. Je ne m'en sortais plus... Du coup, j'ai expédié ce gros pavé en sautant quantité de pages.
Trop d'éléments restent sans réponse. Les ressorts dramatiques font un peu pétards mouillés, avec un effet pschiiit étonnant.
Mes meilleurs souvenirs de lecture resteront ceux dans lesquels apparaissent Gemma, Summer et Theo. Des personnages secondaires pleins de peps et de profondeur. Qui sauvent la mise...
Ce sera donc un petit   , 25 / 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire