Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

dimanche 13 mars 2016

Rosalind, femme de passion de Julie Anne Long

Tome 3 de la série Pennyroyal Green
J'Ai Lu -Mai 2016
Titre VO : Since the Surrender
Résumé Rosalind March a perdu sa soeur. Elle demande de l'aide au capitaine Chase Eversea, un homme qu'elle a autrefois aimé alors qu'elle était mariée. Tous deux vont être entraînés dans une aventure qui risque de raviver un désir loin d'être éteint.

Lu en VO.
J'ai adoré les deux premiers tomes de la série Pennyroyal Green. Julie Anne Long écrit avec un si beau talent. Sa palette, inventive, colorée, à la fois drôle et impertinente, fine et brute, lui permet de rendre très vivants des personnages hauts en couleur, à la personnalité tranchée, qui misent sur leur intelligence, leur charisme et leur aplomb pour se sortir de toutes les situations brillamment. 
C'est donc ici l'histoire de Chase Eversea, un personnage prometteur, tant JAL excelle à dépeindre des mâles alpha tout de retenue, de puissance et de charme. C'est un héros qui appartient à la famille des blocs de granit.
Face à lui, une jeune veuve qu'il a connue alors qu'à l'époque, elle était l'épouse de son supérieur. L'attirance entre eux, bien qu'elle ne soit pas allée, autrefois, plus loin qu'un baiser, a résisté au temps et renaît de ses cendres au cours d'une enquête sur la disparition de la sœur de Rosalind.
Soit.
Bof...
Ça partait plutôt mal : déjà, j'ai du mal avec l'idée d'adultère, mais ça n'engage que moi. Mais en plus, les couples qui passent leur temps à se battre froid, à se dédaigner et à se regarder de haut, alors que leurs pensées sont loin d'être aussi glaciales, s'ils ne font pas évoluer leur relation autrement qu'en se sautant dessus, au bout d'un moment, ça me lasse.
Ces deux-là oublient de se parler. Lui reste taciturne et obtus, elle conserve une bonne part de son mystère, et voilà. Du coup, les motivations de l'un comme de l'autre demeurent assez obscures pendant la majeure partie de l'histoire.
Fatigants et peu crédibles, ces deux héros ont fini par m'ennuyer / m'agacer. Quant à leurs scènes d'amour, leur improbable timing et leur manque de romantisme m'ont carrément refroidie. Décidément...
Jusqu'au récit, déséquilibré, trop centré sur une intrigue policière à la fois très basique et abracadabrante. La disparition de la sœur prend ainsi trop souvent le pas sur l'histoire d'amour - d'ailleurs, est-ce une impression, ou les scènes qui réunissent les deux héros sont-elles vraiment rares?
Dommage, après un début si prometteur, lire un tome aussi peu abouti  est une  belle déception. Mais vu le nombre de tomes de la série, nul doute que le plaisir de retrouver les Eversea et les Redmond sera au rendez-vous au fil des livres suivants.
, 25 / 5 

2 commentaires:

  1. Ah mince, celui-là me tentait bien.... ça me refroidit là !
    Et moi aussi j'ai du mal avec l'idée de l'adultère.

    RépondreSupprimer
  2. Houlà, dur ce constat, je passerai donc mon tour sans regret, vive les économies !

    RépondreSupprimer