Une citation

UNE CITATION
"You kissed first."
"On the cheek !"
"On the cheek, on the lips. All the same to me. Female, kiss. Male, excited. Do I have to explain simple facts of life to you?"
A Duke in Shining Armor - Loretta Chase

mercredi 14 février 2018

Un drôle de mariage de Tessa Dare

Tome 1 de la série Girls Meet Dukes
A paraître chez J'Ai Lu en Juin 2018
Avon - Août 2017
Résumé (traduction everalice) : Quand elles rencontrent un duc, leur mariage enfreint toutes les règles...
Depuis son retour de la guerre, la liste des choses à faire par le duc de Ashbury a été courte et plutôt aigre : broyer du noir, lancer des regards mauvais, et menacer les bons à rien londoniens la nuit. A présent, il a un nouvel item sur sa liste. Il a besoin d'un héritier, ce qui signifie qu'il a besoin d'une épouse.
Lorsque Emma Gladstone, la fille d'un vicaire devenue couturière, apparaît dans sa bibliothèque, revêtue d'une robe de mariée, il décide instantanément qu'elle fera l'affaire.
Les termes de l'affaire sont simples :
- Ils ne seront mari et femme que de nuit.
- Pas de lumière, pas de baisers.
- Pas de questions sur ses cicatrices de guerre.
- Dernière exigence, mais la plus importante... Une fois qu'elle sera enceinte, ils ne partageront plus jamais le même lit.

Mais Emma n'est pas une chiffe molle. Elle émet quelques règles de son cru :
- Ils dîneront ensemble tous les soirs.
- En discutant.
- Et taquineries à volonté.
Dernière exigence, mais la plus importante... Une fois qu'elle aura vu l'homme qui se cache sous les cicatrices, il ne pourra pas l'empêcher de tomber amoureuse...
Lu en VO.
Quand on dit Tessa Dare, on a tout dit, et ce nom sonne comme une promesse de lecture plus que plaisante aux oreilles des aguerries de la romance historique légère, spirituelle, sexy et intelligente.
Pour ce tome 1, Mme Dare nous a concocté un scénario fort alléchant, contenant tout ce qu'on aime...
*Un duc, doublé d'un héros, un reclus un peu caractériel et capricieux, mais un vrai rescapé de la guerre au visage et au corps abîmés.
*Une héroïne qui n'a pas sa langue dans sa poche, forte et fragile à la fois. Socialement déclassée, elle se bat courageusement contre sa destinée et elle a su se recréer une vie autour de sa passion, la couture.
*Une histoire à la Cendrillon, de celle qui nous fait toujours rêver, quelque soit notre âge... ben oui, malgré les clichés^^... le puissant et la peu-de-chose, puisque l'attraction est là, et bien là, malgré les rebuffades répétées du bourru caractériel.
*Autour de ce couple qui tient le haut de l'affiche avec force dialogues enlevés, piques insolentes et remarques assassines, le tout saupoudré d'une bonne couche d'étincelles de perlimpinpin sensuelle, quelques figures secondaires ajoutent légèreté et consistance au décor : les domestiques, gouvernante en tête, qui se liguent pour que leur maître trouve le bonheur (même si on a du mal à y croire, franchement...), la jeune noble "amie" d'Emma qu'elle veut sauver en se mariant (quel drôle de prétexte, qui tombe comme un cheveu sur la soupe !), le chat (dommage, c'est une apparition plaquée sans véritable charme), le trio improbable de femmes un rien excentriques,...
*En arrière-plan, on a même une intrigue à la "Maiden Lane", avec, bizarrement, l'apparition d'un vengeur masqué qui épouvante le tout Londres nocturne. Ce que j'ai vraiment trouvé affreusement indigeste, car trop répétitif et cela n'apportait pas grand chose à l'histoire.
Malheureusement, oui, vous l'avez sans doute compris, il y a un "malheureusement", c'est trop... Trop de tout, et en même temps pas assez. Arrivée vers la page 80, je me demandais encore quand ça allait commencer, tant la magie avait de mal à opérer.
Ash est un héros un rien horripilant, enfin, c'est mon avis, et j'ai eu bien du mal à comprendre le pourquoi de sa proposition improbable. Sa maladresse et sa dureté m'ont parfois lassée, de même que les petits noms dont Emma l'affuble et qui deviennent, à force de répétition, plus lourds que spirituels.
Pour conclure, ce roman m'a semblé bien inégal. Certaines scènes étaient clairement de trop. Pourtant il m'a aussi fait renouer avec le grand talent de conteuse de Tessa Dare, qui sait si bien manier la légèreté et la fraîcheur, que l'on retrouve parsemées tout au long des pages. Disons que ce premier tome fait office de gros fourre-tout !
Néanmoins, je ne regrette pas de l'avoir lu, car j'ai souri et ri à de nombreuses reprises. Heureusement, la seconde partie a sauvé le début : dès l'instant où les héros acceptent leurs sentiments, on parvient à de la haute volée, romantique et sensuelle, dans la pure tradition de l'auteur.
J'ai donc hâte de lire la suite pour voir ce que cette nouvelle série donnera...
 / 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire