Une citation

UNE CITATION
"You kissed first."
"On the cheek !"
"On the cheek, on the lips. All the same to me. Female, kiss. Male, excited. Do I have to explain simple facts of life to you?"
A Duke in Shining Armor - Loretta Chase

mercredi 2 novembre 2016

Ma duchesse américaine d'Eloïsa James

J'Ai Lu - Avril 2017
Titre VO : My American Duchess
Résumé (traduction everalice) : L'arrogant duc de Trent a l'intention d'épouser une jeune anglaise bien comme il faut. La dernière femme au monde avec laquelle il envisagerait de se marier est l'insolente Merry Pelford, une héritière américaine tristement célèbre pour avoir laissé tomber deux fiancés.
Mais après une provocante rencontre avec la captivante Merry, Trent la désire plus que toutes les femmes qu'il a jamais rencontrées. Il est déterminé à la prendre pour femme, à n'importe quel prix. Et Trent est un homme qui obtient toujours ce qu'il veut.
Mais le problème, c'est que Merry, déjà fiancée, et qui a déjà rompu des fiançailles à deux reprises, s'est bien jurée d'aller cette fois jusqu'au bout. Alors que l'honneur se heurte à une irrésistible passion, Trent réalise que le prix à payer est plus élevé que ce qu'il aurait pu imaginer. Dans la bataille engagée pour gagner le cœur de Merry, une chose devient très claire : tout est permis, en amour comme à la guerre.
Lu en VO.
Pourquoi aime-t-on la romance historique, pourquoi continue-t-on à en lire, alors que, vu de loin, ou de près, c'est selon, si l'on a le nez sur les couvertures, les histoires semblent toutes se ressembler? Pourquoi si ce n'est pour avoir la joie de découvrir les nouvelles aventures écrites par des auteurs comme Eloisa James, qui, de situations vues et revues, de synopsis hachés menu à force d'être passés sous la moulinette d'une infinité d'auteurs, sait tirer le frais, le beau, d'enjoué, le... Comment dire? Le fun, le peps... Bref, l'incontournable, et le jubilatoire !


Merry est une jeune héritière américaine, parachutée au milieu de la haute société anglaise dont elle ignore tous les préceptes. Mais elle va y apprendre à aimer... Peu sûre de ses choix, elle ne cesse de s'interroger sur le sens qu'elle souhaite donner à son histoire. En cela, Eloisa James a dressé un portrait très juste, celui d'une femme à l'orée de sa vie, encore bercée de jolies illusions, qui a peur de confondre le moindre battement de son cœur avec l'Amour.
Au début du roman, Merry accepte d'épouser Cedric, le frère jumeau d'un duc. Et ce duc, qu'elle rencontrera sans le connaitre au cours de la même soirée, c'est Trent.
Le duc de Trent est riche, puissant, intimidant... Dès les premières pages, le voilà victime de ce que l'on a coutume d'appeler un coup de foudre !
Cette demoiselle si peu conventionnelle, fraîche et franche, bien qu'à des années-lumières des standards en la matière, sera son épouse, ainsi en décide-t-il. Jusqu'à ce qu'il découvre la vérité : allons, il est hors de question de courtiser la fiancée de son frère, son sens de l'honneur et de la famille le lui défend.
Quant à elle, bien qu'attirée par cet austère et si parfait gentleman, elle a décidé que non, décidément, non, elle ne peut pas, de nouveau, évincer un fiancé. Il en va de sa respectabilité !
Mais de fil en aiguille, les choses vont évoluer, au milieu des soucis d'argent, d'histoires de bienséance et de rivalité... Et le roman nous entraîne dans une seconde partie, clairement définie, dans laquelle les deux héros apprendront... à grandir, à se connaître, à s'exprimer, et à s'aimer tout simplement. Une belle première partie enlevée, et spirituelle, suivie d'une seconde partie plus centrée sur la psychologie des héros, qui nous les rend encore plus proches.
Au final, cela fait un  livre lu avec bonheur, une réussite, encore, pour la magique Eloisa James... 
    , 75 / 5




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire