Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

jeudi 2 octobre 2014

La nuit dernière de Ruthie Knox

Milady - Septembre 2014
Titre VO : About Last Night
Résumé éditeur : L’amour aux heures de pointe.
Mary mène une existence quasi monacale. Son emploi du temps est une mécanique bien huilée. Parmi les voyageurs qu’elle croise matin et soir dans le métro londonien, un homme ne la laisse pas indifférente.
Un soir, elle dépasse les trois verres de vin qu’elle s’autorise en soirée, et c’est le black-out. Quand elle se réveille dans le lit de ce bel inconnu, Mary se demande ce qui a bien pu se passer… En plus d’être irrésistible, Nev, sculpteur à ses heures perdues, est talentueux. Il n’en faut pas davantage pour faire chavirer le coeur de Mary. Mais la mère de Nev a d’autres projets pour l’avenir de son fils… et Mary n’en fait pas partie.

Voilà un délicieux petit encas d'automne, frais, drôle, sexy, enlevé, et plus élaboré qu'il ne semble au premier abord, de ce genre de livre à la virtuosité discrète, mais qui fait mouche tant il se lit facilement.
Ne vous privez surtout pas de ce petit bout de roman qui vous fera fondre pour City, le BCBG - mais pas que - londonien pur class, affriolant de grâce sensuelle et de gentillesse, dans sa cour effrénée de l'élusive Mary Ann, la rebelle au cœur farouche - mais pas que.
Il avait toujours l'impression de lui courir après.[...]
"Tu es tellement parfait que c'en est écœurant."
Lui assène-t-elle, histoire d'enfoncer le clou.
Non, non, non, s'engager, pour cette ex-gothic au parcours chaotique, c'est purement impensable, et surtout pas avec celui qu'elle surnomme City, cet être sexy en diable qu'elle a réussi à désincarner en un surnom claquant, lui qu'elle croise tous les matins, au détour d'un quai de métro, avec son physique époustouflant et sa grâce innée de british pur souche, à des années-lumières de l'univers de la petite américaine populaire.
Sauf que... l'alchimie est là et bien là
Sensuelle. Débordante d'amour et désarmante d'humour.
Du City-Neville, on en croquerait tous les jours au petit déjeuner, et même si le récit est plutôt porté par Mary Ann, même si le profil de Nev reste somme toute assez classique, Ruthie Knox mêle très habilement raison et sentiments, symboles cachés et indices discrets, pour faire de cette rencontre entre la mangeuse de cookies et autres Oreo, et le fils à maman un vrai moment magique, et plein de tendresse. Tout simplement craquant. Bourré de tendresse et des pensées douces-amères de Mary Ann ou des élans patients et passionnés de Nev qui est fou amoureux.
Une rencontre, des découvertes en fait, et des dévoilements, car au-delà de ce que chacun cache et de ses carapaces (costume trois-pièces pour l'un, irrésolu et en attente de sa révélation d'artiste peintre, tatouages exponentiels pour l'autre, fragile et pudique fleur sauvage en voie d'apprivoisement), les deux héros, pas si parfaits que cela, font se réconcilier des univers aux antipodes, deux physiques yin et yang (lui, grand blond tendance scandinave, elle malingre petite silhouette brune), deux tempéraments (lui sûr de lui - quoique touchant - et elle dévorée par le doute) et deux parcours de vie (lui est issu des la upper class, avec son accent snobinard, tandis qu'elle a touché le fond).
Voilà une histoire d'amour qui contient son lot de souffrance et de scènes passionnées qui font monter le rose aux joues, mais les moments forts sont si subtilement fondus dans un océan de charme que l'équilibre est juste parfait. Voilà une écriture qui sait se faire oublier pour réussir à atteindre, ni vu ni connu, un certain degré d'harmonie. Qui fait mouche, avec retenue. Délectable.
, 25 / 5

2 commentaires:

  1. Houuuu ! Il est pour moi, celui-là ^^*
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je serai intéressée par ton avis, Hamisoitil ! N'étant pas une grande lectrice de contemporain, je ne livre ici qu'un ressenti d'amatrice pas très éclairée^^ Mais j'espère tout de même que tu l'aimeras.

      Supprimer