Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

lundi 8 février 2016

Trois semaines avec lady X d'Eloïsa James

Tome 7 de la série "Les duchesses"
 J'Ai Lu - Mars 2016
Titre VO : Three Weeks with Lady X ( Mars 2014)
Résumé (Traduction everalice) : Self-made man fortuné, Thorn Dautry, l'imposant fils bâtard d'un duc, se décide à prendre femme. Mais afin d'épouser une lady, Thorn doit acquérir un minimum de décorum, ce qui est la spécialité de Lady Xenobia India. Cette exquise créature, indépendante et déterminée, promet de faire de Thron un homme bon à marier en seulement trois semaines. Mais ni Thorn ni India n'ont anticipé la passion impossible qui explose entre eux. Rien ne pourra empêcher Thorn de la faire sienne. L'échec n'est pas envisageable. Mais une seule chose lui permettra d'y parvenir - la seule que Thorn ne peut se permettre de perdre... son cœur passionné qui ne connaît pas de loi.
Lu en VO.
Cinq ans après avoir clos ses Desesperate Duchesses par A Duke of Her Own (Le Duc de Villiers), Eloïsa James a repris sa série en la situant une quinzaine d'années plus tard.
Ce premier "nouveau" tome met en scène le fils aîné du duc, Thorn, appelé Tobias par son père et dont on a fait la connaissance alors qu'il était enfant dans les tomes précédents.
Thorn, ainsi qu'il se prénomme lui-même ("épine" en français), est un héros atypique. Du genre né dans le ruisseau : littéralement... puisque, pendant une bonne partie de son enfance, il a fait partie d'un gang d'enfants des rues "éduqués" à fouiller les boues et les remugles de la Tamise afin de rapporter à leur maître tout ce qui pouvait faire office de marchandises : dents, débris, pièces, couverts... Une vie dangereuse, malheureuse, qui l'a endurci et a fait de lui l'homme qu'il est à présent. Un homme sans faux semblant et tout de force brute... Un homme d'affaire puissamment viril, déterminé et rugueux, mais au sex-appeal incomparable.

Son idéal féminin? Il veut une épouse douce et docile, vertueuse, calme, une mère qui saura distribuer autour d'elle tout le bonheur paisible dont il a cruellement manqué. Cette future femme, il l'a rencontrée en la personne de la jolie Laetitia Rainsford, fille de marquis, dont la patine aristocratique mettra certainement leurs enfants à l'abri des vicissitudes de la vie.
Evidemment, lorsqu'il rencontre la tornade talentueuse et frondeuse, péremptoire, sensuelle, et indépendante, qu'est lady Xenobia India St.Clair, l'organisatrice hors pair des foyers désordonnés (on dirait aujourd'hui "coach d'intérieur"), les étincelles fusent. Croche-pattes, tacles, bourrades, provocations... ces deux-là s'arquent-boutent et s'éreintent, ne cessant de s'asticoter au moyen de réparties parfois hilarantes et de coups d’œil assassins. Il leur faudra pourtant faire contre mauvaise fortune bon coeur. Car Lady X. aura pour mission de remettre sur pied le domaine que Thorn vient d'acquérir en lui donnant tout le vernis nécessaire. Il s'agit en effet d'en faire un ouvrage irrésistiblement attractif aux yeux de la belle Laetitia, mais aussi et surtout de son acariâtre mère.
Trois semaines, il donne à India trois semaines pour faire office d'"épouse temporaire". Autant dire que cela laisse du temps au temps... 
Si vous aimez les héros alpha en mode historique, ceux qui dont la seule présence fait défaillir la gente féminine, ce genre de mâle au tempérament sanguin et hyper-protecteur, mais dont la rudesse cache mal la profonde tendresse, foncez ! Thorn est un héros puissamment dessiné, et l'une des plus belles réussites d'Eloïsa James, à mon avis !
Pour le rendre encore plus attirant, il lui fallait bien une lady Xenobia... India de son petit nom. Têtue, sensible et irrésistible. Accompagnée d'un postulat classique, mais imparable : aucun des deux ne veut de l'autre, quand bien même la passion pulse entre eux à chacune de leur rencontre. India veut un mariage d'amour, tandis que lui veut d'un mariage dénué de grands sentiments, basé sur la raison.
Le scénario, s'il reste simple, donne lieu à une formidable romance pleine d'esprit et d'humour, sexy et peuplée de personnages secondaires très bien plantés. Les pages se tournent toutes seules, tant on a envie d'en savoir plus sur le devenir de nos amoureux qui dévoilent, au fil de l'histoire, bien des aspects inattendus.
Cerise sur le gâteau, Eloïsa James émaille leur relation d'une correspondance impertinente et très savoureuse.
Amis, ils ne sont qu'amis... Alors même que la sensualité entre eux crépite de toute part. S'il m'a semblé que le rythme faiblissait un peu dans la seconde partie du roman, je n'ai toutefois pas boudé mon plaisir, tant le couple principal a su faire battre mon petit cœur de romantique. Le joli talent d'Eloïsa James a fait mouche...
 , 25 / 5

6 commentaires:

  1. À ce que je vois, Chère Duchesse Everalice, cette nouvelle année n'a nullement assagi ta plume toujours aussi tentatrice et parée de divins arguments quant à nous pousser à la faute... Encore un énorme coup bas de ta part. Mais bon, étant bonne perdante, je te pardonne une fois encore. Cette série ne me faisait absolument pas de l'œil, mais après t'avoir lu, et au vue des qualités que tu nous as exposé, je pense très sincèrement prendre celui-ci en priorité. Je profite de ce commentaire pour te souhaiter une excellente année 2016 avec que de bonnes choses et de délicieuses découvertes livresques ^_^!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Luna05, je suis très heureuse de te retrouver... Même si c'est pour, encore une fois, t'induire en tentation livresque ! Cette divine tentation à laquelle nous sommes confrontées, quelques mesures que nous prenions, dans cet univers forcené de la romance !
      J'espère que ce tome 1 te séduira. N'hésite pas à repasser par ici lorsque tu l'auras lu pour me parler de ton ressenti, je serai curieuse de le lire !
      Le tome 2 m'a nettement moins convaincue... Dommage. Je tâcherai de rédiger un petit quelque chose à ce sujet.
      Très bonne année à toi aussi, toute de belles émotions et de jolies rencontres... livresques ou autres >°<

      Supprimer
    2. Oui ça sera avec plaisir!! Par contre, d'après toi, de quels tomes puis-je faire l'impasse pour cette saga?

      Supprimer
  2. J'ai moins aimé le tome 2 (héroïne insupportable) et le tome 4 (j'ai oublié pourquoi, mais je l'ai moins bien noté^^). Même chose pour le tome 2 de la nouvelle série intitulée "Desesperate Duchesses by the Number", qui est donc le tome 8 de la série dans son entier... Il reste à découvrir un tome 9 en VO dont la sortie est prévue en décembre 2016.
    Mon tome préféré reste le tome 5, mais j'ai aussi un faible pour le 6 ! A toi maintenant de te lancer... ou pas, dans cet univers jamesien ! Régale-toi bien, gourmande que tu es °°°°°

    RépondreSupprimer
  3. Encore toute une série qui m'attend sur mon étagère....
    Tu me donnes envie de m'y plonger :)

    RépondreSupprimer