Une citation

UNE CITATION
She raised her head and she was laughing. "Oh, Valentine, whatever shall I do with you?"
He looked at her calculatingly. She seemed soft, amenable, perhaps even open to suggestion after her shock.
He smiled as charmingly as he knew how. "You could marry me."
She smiled back, a little sadly. "Could I?"
"Yes," he said earnestly. "You could."
But she merely shook her head and laid it again on his breast.
He thought and thought - many considered him quite a genius, including himself - and at last he thought of something he could say. "I'm sorry."
She lifted her head. "What?"
Yes, this was obviously the correct thing to say. "I'm sorry for killing Dyemore." He remembered the pool of blood around Foxy. "And possibly the man wearing the fox mask."
He thought about the men who had kidnapped her.
But he hadn't done anything to them... yet. He glanced out of the corner of his eyes at her. Surely she didn't have some nonsensical rule about future murders?
Just in case he crossed his fingers.
And smiled at her.
Duke of Sin - Elizabeth Hoyt

lundi 16 janvier 2017

Week-end sous la neige de Cathy Parry


Harlequin - Février 2013
Titre VO : Something to Prove
Résumé : Amanda ne décolère pas. Alors qu’elle se réjouissait de passer quelques jours de vacances dans les Alpes italiennes pour le mariage de sa soeur, le magazine pour lequel elle travaille la contacte et lui demande d’interviewer Brody Jones.
Brody Jones! Ce champion de ski américain connu pour son arrogance et son mauvais caractère !...
N’empêche, quand elle le rencontre, Amanda tombe sous le charme. Corps puissant, yeux bleu glacier, lèvres sensuelles et sourire à fossettes, Brody Jones possède décidément tous les atouts. Mais, dans le même temps qu’elle se sent succomber, voilà qu’Amanda fait une découverte : l’homme de ses rêves pourrait bien être au cœur d’un scandale secret…
Saison oblige, ce petit bouquin lové au fin fond de ma PAL m'a d'abord séduite par sa douce couverture : un gros cœur tout girly saupoudré de flocons... Et puis le résumé, avec son skieur ronchon, a achevé de me décider : ça change, une romance dans le milieu du ski, non? Et j'avais envie de me rouler un peu dans la poudreuse.
Franchement, je m'attendais à quelque chose d'un peu plus enlevé, un couple que tout oppose, elle, journaliste d'investigation, lui, athlète de haut niveau meurtri. J'aurais aimé de grandes envolées piquantes, de la tension sensuelle à faire fondre la banquise, du tempérament viril digne d'un grand champion, et une belle force de caractère pour la donzelle.
Au final, Ce petit roman, s'il a le mérite de se lire vite, m'a laissée sur ma faim.
Des secrets, mais pas bien terribles en fin de compte, un méchant plutôt bien campé, qui semble perdre de sa hargne dans les dernières pages, et des enjeux psychologiques et professionnels dont les tenants et les aboutissants se tiennent, ponctuent de manière crédible le récit de cette rencontre.
Le milieu de la montagne, et le petit monde du ski de haut niveau, sont intelligemment mis en scène, pour quelqu'un qui comme moi n'y connaît strictement rien : rien d'appuyé, mais cela n'empêche pas de s'y croire.
Malgré ces qualités, le rythme n'y est pas, les héros ne cessent de faire une drôle de danse parfois incompréhensible, un pas en avant, deux pas en arrière, je dis tout et son contraire, et surtout je fais ce que je dis que je ne vais pas faire... J'ai tourné les pages un peu plus vite à la fin, sans doute déçue du manque de mordant et de cohérence de ce matériau qui aurait pu donner une histoire plus réussie.
Ce qui m'a dérangée surtout, et vu que c'est une romance, donc basée sur l'histoire d'amour entre deux héros, c'est tout de même bien embêtant, c'est la personnalité-même des protagonistes. Là, j'ai vraiment eu du mal à m'intéresser à leur sort. J'aurais aimé un Brodie plus fort, plus caractériel, plus dominant, plus champion du monde... Bref plus insupportable tel que mentionné dans le résumé. Au lieu de cela, voilà un athlète de haut niveau tout gentil, tout mignon, empli de doutes, voire même un peu craintif... Hmm...
Quant à Amanda, j'ai vraiment eu du mal à supporter ses éternels atermoiements, ainsi que sa mauvaise foi, sans parler de sa conscience un peu élastique dans sa gestion de sa relation avec Brodie, ou de ses éternelles larmes aux yeux, à tout propos... En vérité, elle m'est restée antipathique jusqu'à la fin !
  , 75 / 5




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire