Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

samedi 19 juillet 2014

Le chant de la louve de Rosanne Bittner

J'Ai Lu - Février 2014 (Réédition)
Titre VO : Song of the Wolf
Résumé éditeur : C'est un spectacle incroyable : deux cents guerriers cheyennes s'avancent en ligne, brandissant vers le ciel leurs lances décorées de plumes. Leurs visages sont peints et leurs torse nus s'ornent de perles multicolores. Louve Bienfaisante n'en croit pas ses yeux. La tribu au grand complet s'est rassemblée en son honneur pour venir la chercher, après deux ans d'exil chez les Blancs. C'est parce que la jeune fille s'est investie de l'esprit des loups que les Cheyennes l'ont envoyée apprendre la langue de leurs ennemis et se familiariser avec leurs coutumes barbares. En dépit de son âge, Louve Bienfaisante est une sage. Mais, pour l'instant, ses yeux cherchent Patte d'Ours parmi les guerriers. Il est là, encore plus beau que dans son souvenir. En songeant qu'elle va devenir sa femme, elle sent une étrange vibration parcourir son corps.
L'histoire
1846. La petite Eau vive a 6 ans, elle est choyée par la vie, entourée d'une famille aimante et se berce de douces rêveries. Lorsqu'elle se retrouve séparée de sa mère, et qu'elle survit, seule, pendant de longs mois,  une expérience inoubliable, de même qu'une rencontre écrite dans ses rêves, marqueront son destin à jamais. Rebaptisée Louve bienfaisante, la jeune cheyenne, au fil des années, participera d'une manière particulière à la destinée de son peuple, le guidant grâce à ses dons de prescience et à la connaissance du monde des blancs qu'elle aura durement acquise au long de deux longues années d'exil.
Tout au long de sa vie, Pattes d'ours, le beau guerrier, sera là pour elle, jusqu'au bout de cette histoire, jusqu'au bout de l'Histoire, au long des drames et des pertes qui jalonneront l'histoire du peuple cheyenne.

Mon sentiment
Je suis enchantée d'avoir lu ce roman qui m'a permis, même dans un cadre très romanesque, de faire connaissance avec le peuple et la culture cheyenne.
Fierté et intégrité, courage et spiritualité, sens aigu de la nature, du groupe, de la solidarité et respect de tous, à travers toutes ces valeurs qui transparaissent au fil de l'histoire, Rosanne Bittner leur rend un vibrant hommage qui fait drôlement mouche. On ne peut que ressentir une très vive admiration pour cette population qui a souffert si injustement des avancées techniques et de la cupidité des nouveaux colons attirés, entre autres, par la fièvre de l'or. Du premier chapitre, situé en 1846, au dernier, trente ans passent, trente ans durant lesquels les conditions de vie faites à cette population semi-nomade vont inexorablement se détériorer.
On lit ce roman sans reprendre son souffle, comme on lirait une épopée, car il s'agit bien de l'évocation d'un déclin. L'histoire d'amour, très belle et bien implantée dans son contexte (rien ne m'a heurtée dans l'histoire de Louve bienfaisante et de Pattes d'ours), s'imbrique harmonieusement dans les événements historiques. Quand la petite histoire illustre magnifiquement la grande Histoire...
Les héros, aussi éloignés de notre culture qu'ils soient, semblent très proches si bien qu'on ne peut que les aimer. Tous deux sont droits et passionnés, imprégnés par des notions très prisées par les cheyennes, comme l'honneur et le sens du devoir, tandis que le lien qui les unit est baigné dans une sorte de spiritualité un peu magique, à l'image du beau tableau nimbé de lumière dont rêve la petite fille au début de l'histoire.
Evidemment, il fallait s'attendre à quelques larmes, et aussi à un petit passage à vide après une lecture aussi intense...
Un sentiment de beauté plein d'émotion, conjugué à l'inéluctabilité de l’Histoire, ont fait de cette lecture un moment fort, un authentique voyage. En tout cas, une inoubliable rencontre.
, 5 / 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire