Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

jeudi 24 juillet 2014

Le prince du désert de Marguerite Kaye

Tome 3 de la série "Princes du désert"
Harlequin - Août 2013
Titre VO : The Governess and the Sheikh
Résumé éditeur : Egypte, 1820. Après une rupture de fiançailles, lady Cassandra s’exile au fin fond du désert afin de servir de gouvernante à la petite Linah, orpheline de mère et fille unique du prince de Daar-el-Abbah. Désireux d’apprendre les bonnes manières à sa fille, enfant capricieuse et trop gâtée, le prince Jamil al-Nazarri compte sur la jeune Anglaise qu’on lui a recommandée. Mais la fille de lord Armstrong n’a pas du tout le profil de la préceptrice collet monté qu’il attendait. Rebelle et passionnée, elle dégage même une sensualité des plus troublantes, au point qu’il l’imagine plus volontiers dans un harem que dans une salle de classe. Un désir que n’est pas loin de partager Cassandra, mais auquel elle ne peut sacrifier, elle le sait. Car le prince Jamil est déjà fiancé.
Passage obligé si on a lu le tome 2, ce Prince du désert nous entraîne aux côtés de Cassie, la jeune sœur de Célia, la joyeuse feu-follet qui ne cesse de mettre les pieds dans le plat avec ses élans imprévisibles et charmants. 
Deux années ont passé depuis le tome précédent. Cassie, suite à une désillusion amoureuse, décide, pour prouver à son entourage, et à elle-même par la même occasion, qu'elle sait faire preuve de maîtrise de soi en domptant son impulsivité, de se lancer dans l'éducation de la petite princesse Linah, la petite fille insupportable du prince Jamil. 
Blonde aux yeux bleus, féminine et voluptueuse, Cassie se heurte très vite au père de la petite qui voit en elle l'image-même de la tentation. Or Jamil est un homme d'honneur, de pouvoir et de devoir. Enfin, jusqu'à un certain point. Car devant les bévues répétitives et la naïveté fraîche et insolente dont fait preuve la jeune femme, Jamil ne tarde pas à envoyer balader ses impératifs. 
On retrouve ici ce qui faisait déjà le charme du tome 2 : l'Orient, forcément, y tient une bonne place, avec ses lieux et ses bâtiments magnifiques, sa chaleur et sa dureté aussi. Un peu moins sensuel pourtant, car le tome précédent évoquait l'histoire de Celia comme un éveil de tous ses sens, alors qu'ici, on a une héroïne qui tente plutôt de se forger une personnalité davantage basée sur la raison (et qui n'y réussit pas toujours, loin s'en faut, car elle sait très très vite de quoi elle a envie, la coquine).
Les traditions centenaires du pays y sont évoquées comme un frein à la relation entre les deux amoureux, davantage que dans l'histoire de Célia et Ramiz, mais les deux héros les contournent avec une certaine facilité. Si Cassie et Jamil m'ont moins touchée, ils font néanmoins preuve de la même passion que leurs proches (d'ailleurs, le timing et la teneur de leurs ébats amoureux m'ont semblé un peu copié-collé, donc toujours aussi brûlants) alors que leurs personnalités s'en démarquent assez nettement.
Mais pour une suite qui se passe dans un cadre identique, avec des héros très semblables, l'auteur a réussi à façonner une histoire plaisante et divertissante, une de ces histoires à lire à la fraîche, pour se vider l'esprit et frémir doucettement.
En tout cas, une jolie surprise dans cette collection. Et une auteur dont je prendrai le temps de lire les autres parutions, car, malgré les restrictions inhérentes au format, elle sait tirer son épingle du jeu avec des scènes et des héros bien exploités, beaucoup de sensualité et une jolie qualité d'écriture.
, 5 / 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire