Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

jeudi 29 mai 2014

Un ténébreux voisin de Caroline Linden

Tome 2 de la série "Scandales"
 J'Ai Lu - Mai 2015
Titre VO : It Takes a Scandal
Résumé éditeur (Traduction everalice) :  Parfois, il faut un scandale pour mettre à jour les désirs de son cœur...Abigail Weston a tout pour elle : la beauté, l'esprit, et l'une des dots les plus conséquentes d'Angleterre. Ses parents espèrent qu'elle épousera un comte. Abigail rêve d'un homme qui la désirera avec passion. Mais son argent semble aveugler tous les hommes qu'elle rencontre, à l'exception d'un seul.Sebastian Vane n'a rien. Il est revenu de la guerre gravement blessé à la jambe, pour découvrir que son père est devenu fou et qu'il ne reste rien de son héritage. Il lui est impossible de courtiser quiconque, encore moins une héritière. Mais Abigail illumine son univers à la manière d'une comète, brillante, merveilleuse et bien plus sensible à l'homme qu'il est plutôt qu'à sa réputation en ruine. Et cela pourrait les conduire au bonheur éternel...
Jusqu'au jour où Benedicte Lennox courtise Abigail. Ben est tout ce que Sebastian n'est pas : riche, plein de charme et héritier d'un comte. Sebastian ne renoncera pas à la seule jeune fille qu'il ait jamais aimée sans se battre. Mais Abigail doit faire un choix, entre le gentleman sans fortune qui fait vibrer son cœur, et le prétendant qui correspond si bien aux vœux de ses parents...
Lu en VO.
Si le résumé reprend fidèlement la trame générale de l'histoire, la couverture en revanche me laisse perplexe. Les couleurs criardes et le couple lascif peuvent donner une fausse idée de l'atmosphère de ce roman. 
Car cette histoire, très bien écrite, avec beaucoup de finesse et de sensualité, n'est en rien tape-à-l’œil. Ce qui n'a rien d'étonnant, car le talent de Caroline Linden, et c'est bien pour ça que je l'apprécie toujours autant, est beaucoup plus nuancé que le laisse penser cette mise en scène malheureuse qui pique les yeux.
Comme dans le tome 1, son histoire met en scène des héros très humains, dans un cadre permanent et authentique (la campagne autour de Londres), et une trame qui avance à petits pas, toute en justesse.
L'héroïne est issue d'une famille de nouveaux riches que la bonne société londonienne a snobée. Abigail Weston est une jeune fille vive et intelligente, qui n'hésite pas à mettre ses désirs en paroles et en actes. Lorsqu'elle rencontre Sebastian, l'alchimie entre eux est immédiate, et on peut parler de coup de foudre. Mais on n'aura pas de jeu du chat et de la souris. Chaque héros sait ce qu'il veut, elle surtout, honnête, curieuse, sensuelle et prête à tout pour l'amour de sa vie, et lui, qui résiste pour l'honneur mais qui ne cesse de revenir à elle comme un boomerang, malgré toute ses dénégations.
Quelle belle histoire d'amour, surtout lorsque le héros, pour une fois, n'est pas de ces aristocrates alphas plus-plus, mais un héros, devenu un paria dans la campagne de son enfance, dont les rêves et la vie ont été brisés net six ans auparavant par une accumulation de circonstances toutes plus dramatiques les unes que les autres. Un héros très séduisant, sombre au départ, mais qui peu à peu reprend goût à la vie. Sans pathos ni effet de manche, Caroline Linden brosse le portrait d'un homme profondément meurtri, triste et solitaire, dont le cœur s'attendrit et frémit de tendresse et d'amour. Ici, pas de Malentendu, pas de Non-Dit, pas de Mensonge, pas de Honteux Secret, ce sont les circonstances qui se dressent entre les deux amoureux, mais chacun se retrouve déterminé à se dresser face à l'adversité pour gagner son droit au bonheur avec l'autre.
Dans la seconde partie, le récit s'intensifie, avec l'apparition de Lord Benedicte dans le paysage amoureux, car les relations entre les deux hommes communiquent une forte tension au récit, en même tant que la personnalité de Penelope, la soeur d'Abigail, prend de l'ampleur. J'ai d'ailleurs regretté de ne pas pouvoir enchaîner avec l'histoire de cette dernière qui est, à ce jour, en cours d'écriture. Car qu'adviendra-t-il de son profond sentiment de mépris, voire de haine, à l'égard de Benedict? Son attitude ne cacherait-elle pas quelque chose? Ou l'auteur nous entraînera-t-elle vers tout autre chose? 
Comme dans le tome 1, les écrits licencieux d'une certaine Lady Constance, qui fait paraître à intervalles réguliers des pamphlets dignes d'un Fifty Shades à l'ancienne, tiennent une grande place dans l'éveil de la curiosité charnelle d'Abigail, tout en créant un lien sensuel quasi immédiat avec Sebastian. J'ai trouvé que le traitement de la question sexuelle était très original, avec ces jeunes filles qui n'ont pas peur d'exprimer leurs envies en lisant cette sorte de romance corsée sous le manteau.
Les derniers chapitres, qui font la part belle à l'élucidation des mystères qui entourent les accusations portées à l'encontre de Sebastian, m'ont moins plu, mais il faut avouer qu'ils étaient un passage obligé. Pourtant je n'ai pas boudé mon plaisir, car, à ma grande joie, ce tome 2 a tenu toutes ses promesses. Je l'ai même préféré au tome 1, qui m'avait déjà pleinement convaincue ! Vivement la suite !
Voilà vraiment une série que je recommande, pour les âmes romantiques qui aiment les histoires bien écrites aux beaux personnages. Avec à la clé de belles pages passionnées, des héros attachants, à la psychologie richement détaillée, adorablement humains, pleins de tendresse et d'envie d'amour, et des rapports avec les personnages secondaires complexes et développés, le tout enserré dans des cadres magnifiquement anglais, les forêts, les promenades, les demeures, et les rituels de l'époque très présents.
Caroline Linden, avec son écriture romantique et originale, mais sans esbrouffe, me plaît tellement que j'ai d'ores et déjà prévu de m'atteler à ses deux autres séries inédites en VF.
, 25 / 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire