Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

mercredi 26 novembre 2014

Le parfum de l'automne de Brenda Novak

Tome 1 de la série Whiskey Creek
Harlequin - Juillet 2014
Titre VO : When Lightning Strikes (2012)
Résumé éditeur : Alors qu’elle vient d’envoyer promener Simon O’Neal, l’acteur le plus viril et le plus sexy d’Hollywood, parce qu’elle ne supportait plus ses frasques, Gail DeMarco se demande si elle n’a pas commis une erreur. Une erreur ? Il s’agit en fait d’une vraie catastrophe, oui ! Du jour au lendemain, tous ses clients quittent son agence pour se tourner vers la nouvelle attachée de presse engagée par Simon. Désespérée, et se sentant responsable de l’avenir de ses employés, Gail n’a pas le choix : il lui faut présenter des excuses à Simon. Sauf que celui-ci, qui cherche à redorer son image pour obtenir la garde de son fils de cinq ans, lui propose alors un marché : l’épouser et s’installer avec lui à Whiskey Creek, la petite ville de Californie du Nord dont elle est originaire, pour qu’on le croie rentré dans le rang. Forcée d’accepter pour un temps cet arrangement insensé, Gail se demande comment elle va bien pouvoir vivre avec cet homme chez qui elle déteste tout, absolument tout. Ou presque…
Je serais très certainement passée à côté de ce livre si certains avis élogieux ne m'avaient pas convaincue de l'ouvrir....
Passée l'impression simplette que peut procurer la lecture du résumé, on découvre, au fil des pages, un héros abîmé et alcoolique, un vrai bad boy qui saute sur tout ce qui bouge, un homme adulé, mais complètement déboussolé et qui se prend tous les murs, au point de flirter dangereusement avec la mort.
Autour de lui gravite tout le petit et le grand monde des médias, des agents et des profiteurs de tout poils, ceux qui sont prêts à dire amen à la moindre de ses folies, et tant pis s'il y laisse sa peau. Un héros qui part en vrille dans une spirale morbide et désenchantée, éclaboussée de scandales. Los Angeles, haut lieu de sa gloire, celui aussi de ses erreurs, de ses manquements et de ses malheurs, le vampirise. Pourtant, Simon O'Neal est bardé d'atouts. Il a, on s'en doute, du sex appeal à revendre assorti à un réel talent d'acteur, malheureusement couplés à une propension à l'autodestruction et à une vulnérabilité à fleur de peau.
Bref, un cocktail détonnant qui, de manière tout à fait improbable, l'amène à épouser Gail, son attachée de presse, pour redresser les pots cassés et lui permettre d'obtenir la garde de son fils, 
Pragmatique, hermétique, méprisante, et méfiante à l'extrême, Gail s'embarque dans cette histoire par intérêt professionnel. Celui qu'elle a copieusement incendié lors d'innombrables règlements de compte médiatiques, à l'issue d'une chaotique collaboration de plusieurs années, compte bien garder ses distances, tout comme elle, la fille très ordinaire comparée aussitôt à toutes les bombes sexuelles qui ont défilé dans le lit de son nouvel époux. Une comparaison dont elle ne sort pas grandie.
Seulement, les choses sont bien plus compliquées qu'elles ne paraissent. Plus simples aussi, bizarrement, car Brenda Novak amène d'une manière tout à fait cohérente le lent apprivoisement, fait de tentatives d'approches effleurées et de retraits précipités, de ces deux êtres à priori incompatibles.
Bled paumé à des années-lumières de Los Angeles et de sa démesure, Whiskey Creek se fait le lieu du lent sauvetage de Simon, avec une Gail déterminée à ne pas faillir et qui met dans la balance toute la loyauté dont elle est capable pour faire sien le combat qui oppose Simon à son ex-femme. 
Une bien belle histoire d'amour, donc, qui tourne autour de ses deux héros et se focalise sur leur relation et sur leurs sentiments, tout en présentant, mine de rien, les héros de la série qui compte en tout 7 tomes (et un 8ème attendu). Un roman lu avec une certaine fébrilité et beaucoup de plaisir, grâce à ces deux personnages intelligemment mis en scène et à son écriture tonique et sans temps mort.
Moi qui lis peu de romances contemporaines, je suis vraiment heureuse d'avoir choisi cette histoire, pas mièvre pour deux sous, et qui ne tombe pas non plus dans l'extrême facilité. Et c'est le cœur débordant d'affection, de joie et d'empathie que j'ai fermé la dernière page... De quoi donner envie de se lancer dans la série toute entière pour continuer l'aventure avec la bande d'amis de Gail.
, 25 / 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire