Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

samedi 1 novembre 2014

Sur la route de l'Indiana de Dallas Schulze

Harlequin - Avril 2007
Réédité sous le titre L'appel de l'aube en 2010.
Résumé éditeur : Durant toute sa jeunesse, à Loving, petite ville de l'Indiana, Anne Moore a vécu dans l'ombre de la tragédie qui a frappé sa famille, quinze ans auparavant : la disparition, dans des conditions effroyables, de sa soeur aînée, la flamboyante Brooke. Maintenant, surprotégée par une famille qui l'étouffe, inhibée par la peur et par la culpabilité, soigneusement entretenue par sa mère, d'être celle qui est vivante, Anne se contente de rêver sa vie. 
Jusqu'au jour où arrive Neill Devlin, un écrivain très séduisant, très énigmatique aussi, qui sillonne le pays à moto. Anne ne peut ignorer l'intense attirance que lui inspire tout de suite Neill, même s'il ne lui révèle rien de lui-même, et elle s'abandonne peu à peu au plaisir d'être troublée, désirée... Tout comme à la tentation de se laisser aller à la passion avec un homme dont elle ne sait rien et qui n'est que de passage à Loving...
L'histoire
Sleeping Beauty, tel est le titre VO de ce roman, autant dire qu'on a là une variation sur le thème de la belle endormie et de son prince charmant qui vient l'arracher à sa non-vie sur son beau cheval blanc.
La princesse, ici, c'est Anne Moore, une jeune femme de 25 ans. La mignonne petite blonde un rien pulpeuse végète, dans ses petites robes délicates, à Loving, une bourgade perdue, enfouie au cœur des champs de maïs de l'Indiana. Elle est coupée de tout, surprotégée, voire sur-étouffée par sa famille et une communauté entière. Car tout ce monde rumine, encore et toujours, le drame survenu quinze ans auparavant, avec la disparition tragique de Brooke, la sœur aînée des enfants Moore et essaie de faire face à la culpabilité de n'avoir pas su protéger cette enfant chérie. Anne, de fait, s'est  ainsi retrouvée coupée de tous et des réalités de la vie, éloignée des ailleurs qu'elle n'a jamais connus,  effrayée par ces autres dont elle ne sait pas grand chose.
En fait de cheval blanc, Neill Devlin, écrivain à succès (quatre titres classés dans les meilleurs ventes), un rien usé et désabusé par une vie finalement assez terne, monte une moto ancienne qui le lâche en plein milieu de ce désert de maïs. Quelques jours devraient être nécessaires à la réparation... Mais en quelques heures à peine, Neill tombe littéralement sous le charme de la si féminine Anne, la touchante, la fragile. Quelques jours encore, et Neill, pas à pas, fera d'une rencontre somme toute banale la grande histoire d'amour de sa vie. Sans s'encombrer de cette identité de célébrité qui lui colle à la peau, au fil de rencontres graduées, charmantes, pleines de tendresse et d'attention, Neill apprend peu à peu à Anne ce qui lui manquait : la complicité, l'échange et la sensualité .

Mon sentiment
A petites touches sensibles, généreuses, et tout en maniant à l'occasion un humour plein d'ironie et de perspicacité, Dallas Schulze m'a offert là quelques heures d'une véritable histoire, pleine de vérité, de personnages attachants, d'émotions et de sensibilité.
J'ai été d'abord un peu déconcertée par l'héroïne, si éloignée des femmes libérées qui peuplent les romances actuelles. En effet, Anne est timide et rougissante, assez renfermée et mal à l'aise, ce qui se conçoit aisément lorsqu'on vient à connaître son histoire et sa famille : hantée par le fantôme d'une sœur aînée à la perfection idéaliséee, elle est dotée d'une mère acariâtre et d' un père aux abonnés absents, tandis que son frère tombe doucement dans un alcoolisme de névrosé. Seule son amie Liza lui apporte heureusement quelques notes de fraîcheur, dans cette vie indolente et atrophiée.
Et c'est peu dire que sa rencontre avec le séduisant Neill lui sauve la vie...en lui ouvrant les yeux sur les désirs qui l'habitent et en surmontant toutes ces peurs qui l'ont profondément inhibée. 
J'ai été franchement conquise par l'histoire, originale et bien traitée, avec ses personnages très attachants. L'évolution des relations entre les héros se fait en douceur, et si les scènes sensuelles restent esquissées et finalement assez pudiques, le tout délivre tout de même une vraie émotion. Voilà donc une auteur que je relirai avec beaucoup de plaisir.
, 75 / 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire