Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

dimanche 4 janvier 2015

Des moments si précieux de Jill Mansell

J'Ai Lu - Octobre 2014
Titre VO : Don't Want to Miss a Thing
Résumé éditeur : Dexter Yates est un riche playboy londonien. Sa vie, il la partage entre son travail et ses folles soirées en agréable compagnie. il s'est offert un cottage aux Bruyères, charmant petit village anglais, dans lequel il ne met jamais les pieds.
Tout ce bel univers s'effondre lorsque sa sœur Laura meurt subitement. Il est anéanti. Elle élevait seule sa petite Delphi de huit mois. Qui va désormais prendre soin de la fillette ? Dexter adore sa nièce mais, il lui faut se rendre à l'évidence, il en est totalement incapable.
Un soir de désespoir, sous une pluie battante, il prend sa voiture et se rend aux Bruyères. Là, il frappe à la porte du café, clos à cette heure. la pétillante Molly utilise le lieu, après sa fermeture, pour donner des cours de dessin. Elle allait rentrer chez elle quand elle découvre, dégoulinant sur le seuil, son séduisant voisin. Méconnaissable.
Elle fait entrer l'homme trempé, lui offre un café et l'écoute lui raconter la tragédie qui vient de le frapper. Quand il évoque le destin brisé de la petite Delphi, qui devra être placée, Molly s'insurge : pourquoi serait-il moins doué qu'un autre pour s'occuper de l'enfant ?
Voilà un roman parfait pour qui a envie de légèreté et de fluidité, une histoire rapide, et enlevée, dont les personnages nous accueillent et nous donnent aussitôt un sentiment d'aise. De plus, il se passe en Angleterre, ce qui ne gâche rien... en lui donnant un petit côté comédie romantique dans lequel le héros pourrait ressembler à Hugh Grant.

Une histoire qui réserve par ailleurs de jolis morceaux de bravoure,  certaines situations étant pour le moins peu banales, voire même, gentillement éprouvantes.
La trame du roman dénote un peu par rapport aux romances habituelles, car l'auteur, si elle s'attache principalement aux relations qu'entretiennent nos deux héros, prend aussi  le temps de se focaliser sur les situations familiales ou affectives des nombreux autres personnages, tous très variés, avec énormément de talent.
Dexter Yates est un golden boy londonien à la vie dorée et aux multiples et interchangeables conquêtes. A 28 ans, ce qu'il aime, c'est la chasse, la séduction, et, bien qu'il se lasse très vite de ses conquêtes il s'assume totalement, avec classe, bonne humeur, humour ravageur et... une Porshe jaune poussin aussi flamboyante qu'improbable. Normalement, un tel personnage me hérisse plutôt, mais là, talent oblige, impossible de résister au charme canaille de ce beau speciment anglais. Au début du roman, sa sœur Laura de 12 ans son aînée, avec laquelle il entretient des relations très complices, vient d'accoucher, à 41 ans, d'une petite fille, Delphi, qu'elle compte bien élever toute seule, ivre de bonheur. 
Au fil des mois, dans un court moment d'incertitude, Dexter projette de s'offrir un cottage dans un village anglais, un petit pied-à-terre authentique à l'opposé de son appartement londonien ultra branché.
Puis un jour, c'est le drame : Laura meurt. Et voilà notre héros rempli à la fois de doutes et d'espoirs : saura-t-il s'occuper de sa petite nièce de huit mois? 
Un changement de vie est nécessaire, et voilà notre noceur endurci en route pour la fameux cottage. Un changement de vie total qui ne se fera pas sans des hauts et des bas, pour cet homme qui se sait superficiel et égoïste. 
Le voilà donc parti s'installer dans le Gloucestershire, faisant par la même occasion connaissance de sa voisine dessinatrice, Molly. Bien dans sa peau, pleine d'humour et de naturel, cette dernière va lui permettre, au fil des mois, de s'affirmer dans ce rôle de père de substitution, coincé dans un village de campagne. Pendant la majeure partie du roman, malgré une attirance un rien intriguée, mais avec une grande complicité, ils restent amis et partagent énormément de choses autour de Delphi, l'adorable poupette que l'on voit grandir et s'épanouir dans les bras de son si craquant tuteur.
Autour d'eux, Jill Mansell prend le temps de raconter d'autres histoires, celle de Frankie, de son mari Jo et de leur fille Amber, assez incroyable ! Celle de Hope, l'ancienne star de série, et de Stefan, le gitan, qui, à 60 ans, ont droit à leur deuxième chance. Celle de Lois, la fille de Stefan, ou encore du beau Vince que sa grand-mère de 93 ans, l'adorable Muriel, rêve de voir se caser. Bref, on a droit à toutes les gammes d'âges, bébé, ado, trentenaires, quadra et soixantenaires, ce qui dessine une galerie de portraits complète et tendre.
Plutôt à ranger dans la case chick-lit, ce joli roman se lit tout seul et en quelques heures, avec la promesse de passer un bon moment. Certaines scènes m'ont bien fait rire (ou comment travestir un bébé pour le faire passer pour un autre...). Au final, on reste, en le refermant, sur une tonalité assez délicieuse.
Jill Mansell est donc une auteur que je continuerai à lire avec bonheur, pour d'autres jolies parenthèses romantique.
, 25 / 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire