Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

lundi 3 mars 2014

The Spare de Carolyn Jewel

Leisure Books - 2004
Résumé éditeur (Traduction everalice) : Le capitaine Sébastien Alexander est La doublure, mais en tant que cadet, il a hérité de bien plus que d'un titre après le meurtre de son frère aîné. Il est entré en possession d'un domaine familial assorti d'un sombre secret qui met sa vie en danger. Il se lance dans une enquête qui lui permettra de venger son frère. Mais, ce qui est le plus troublant , c'est sa rencontre avec une magnifique beauté aux cheveux auburn qui est soit un témoin candide, soit une séductrice sans vergogne.
Trois jours de la vie d'Olivia Willow sont tombés dans l'oubli. Elle avait été invitée lors de la nuit du meurtre à Pennhyll, mais à présent, elle ne se souvient plus de rien. Le nouveau comte est décidé à lui faire recouvrer la mémoire. Il la charme, il la captive - il fait feu de tout son esprit avec elle. Bientôt, au lieu d'échanger des piques, ils partagent des baisers, et au lieu de se pencher sur le passé, ils se battent pour leur futur.
Les deux héros sont ici des "spare", autrement dit des pièces de rechange, des roues de secours, des pis-aller.
Sebastien Alexander, le nouveau comte de Tiern-Cope, depuis la mort de son frère, est un homme glacial, hautain et autoritaire, solitaire et méfiant. Mais c'est aussi un véritable héros de guerre qui a consacré sa vie  à sa carrière d'officier. Souffrant de séquelles graves dues à de terribles blessures, qui lui occasionnent de grandes souffrances assorties d'un état de fatigue permanent, il ne rêve que de reprendre la mer. Retrouver toutes ses facultés physiques pour repartir à l'assaut et voguer sur toutes les mers du monde. S'il est revenu dans ce magnifique domaine situé aux frontières de l'Ecosse, chargé d'histoire et de traditions, c'est pour épouser une femme qui lui donnera l'héritier requis tandis que lui se hâtera de retourner sur ses chers vaisseaux. On s'en doute, il ne se gargarise pas de grandes envolées lyriques et romantiques. Pragmatique, il reste assez démuni question langage fleuri.
Olivia, elle aussi est la dernière roue du carrosse, invitée au domaine parce qu'il manquait une personne de sexe féminin. Et c'est peu à peu que l'on découvre l'histoire dramatique et touchante qui la relie à la famille Tiern-Cope. Courageuse et les pieds sur terre, elle fait face avec fermeté aux aléas de sa vie. Sebastien, elle l'a rêvé, au cours de ses années de service, au travers des lettres échangées entre les deux frères, puisqu'Andrew, le comte de Tiern-Cope à l'époque, partageait avec elle une belle amitié sans faille. On retrouve d'ailleurs là un thème cher à l'auteur, celui de la place du frère, le double, l'autre, le même et le différent, très bien exploité. De la même façon, la romance ne va pas de soi, puisque Olivia est courtisée par deux autres hommes et que ses choix ne semblent pas si évidents.
Une atmosphère particulière traverse aussi ces pages : le fantastique fait une incursion dans le château, et j'ai vraiment adoré ces nombreux passages où les héros naviguent entre rêves et réalités : résurgences du passé - avec la perte de mémoire et les souvenirs enfouis - cauchemars et hallucinations divers, fantasmes ou réalité, les frontières se brouillent parfois. Et j'ai adoré cela : les scènes sensuelles, par exemple, n'en ont pris que plus de relief, comme des moments embrumés et sublimés.
Pas de libertin repenti ici, contrairement aux autres romans que j'avais pu lire, mais une forte histoire bien ancrée dans un décor majestueux et une vraie atmosphère.
En somme, une belle découverte.
J'aime définitivement cette auteur.
, 75/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire