Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

samedi 14 février 2015

Un fascinant regard de Linda Howard

J'Ai Lu - Septembre 2014
Titre VO : Dream Man
Résumé éditeur : Témoin invisible, Marlie Keen voit des scènes de meurtre à travers les yeux d'un assassin... Ces terribles visions la hantent et la poussent bientôt à aller se confier à la police. C'est Dan Hollister qui, chargé de l'enquête, la reçoit et la croit aussitôt complice. Mais après avoir vérifié le passé de la jeune femme, il doit se rendre à l'évidence : Manie est une véritable médium, qui le fascine et le bouleverse. Entre eux, c'est l'affrontement, la suspicion. Un jeu dérisoire qui tourne vite à la passion. Mais le tueur, lui, tisse sa toile, et Dan songe alors à lui tendre un piège en exposant celle qu'il aime...
J'avais envie d'un bon Romantic Suspens, alors autant choisir une valeur sûre. Linda Howard, une des grandes du genre, mêle souvent agréablement enquête policière, romance et comédie, et propose dans ce titre un petit plus avec une incursion dans la parapsychologie.
Pas de temps mort, pas d'ennui, mais, pourtant, ce sera un bilan en demi-teinte pour ce roman avalé en quelques heures.
J'ai compati à la vie contrainte de Marlie, soucieuse de mener une vie normale. J'ai admiré la poigne virile et sans vergogne de Dan, le beau baraqué dont les yeux verts m'ont séduite, aux élans brusques et ultraprotecteurs. J'ai pétillé au rythme des apparitions de Tramell, le fabuleux coéquipier tout en séduction latine, et j'ai frissonné au récit un peu halluciné du tueur, un vrai frappé. Bref, j'ai marché dans la combine. Surtout après avoir refermé la dernière page de l'adorable épilogue, le sourire aux lèvres, mais un gros point d'interrogation entre les deux oreilles. Bizarre, cette fin...
Pourtant, de petites choses m'ont manqué.
D'abord, il y a trop de raccourcis.
En une petite semaine, hop, c'est dans la poche, Dan est installé chez Marlie, elle est déjà amoureuse, il ne peut plus se passer d'elle. A postériori, on s'aperçoit qu'on ne voit pas grand chose arriver, à part par le biais de la libido extra-sensorielle du fulgurant macho. Sans oublier que l'apprivoisement sexuel de Marlie se concrétise à la vitesse de l'éclair, alors que je l'aurais imaginée un peu plus traumatisée.
Autre lacune, le profil du tueur m'a laissée un peu sur ma faim : ses motivations profondes sont peu exploitées, et à part son travail, on ne sait pas grand-chose de son background. Par contre, les visions de Marlie nous permettent de vivre au plus près ses pulsions maléfiques, mais sans trop se faire peur. On n'est pas dans du James Patterson non plus !
Quant à la fin du méchant, elle m'a presque frustrée. Voilà un serial killer qui fait la nique à la police depuis des années, hyper malin, hyper organisé, un vrai pro du mal... tout  ça pour se faire avoir comme un bleu. Bof, j'aurais attendu mieux, surtout que le super héros pendant ce temps-là est mené en bateau et n'intervient que  très peu dans le dénouement de l'affaire. A part en trahissant Marlie. Ou du moins en prenant des décisions à sa place, ce qu'elle lui pardonne en un clin d'oeil
Rebof côté dénouement de la romance.
Un romantique suspense honnête, donc, mais que j'aurais aimé encore meilleur.
, 5  / 5



1 commentaire:

  1. Voilà un des rares bouquins que j'ai abandonné en route. J'ai beaucoup aimé le début mais ai été quelque peu déçu par la façon dont se forme ce couple. Je suis d'accord avec toi concernant les traumatismes de l'héroine, du coup j'imaginais qu'il y aurait plus d'obstacles avec le héros...Ayant des doutes je me suis tournée sur la Vo et surprises, la version Française n'est pas complète et il manque des passages, du coup, je me demande si l'épilogue que tu as trouvé bizarre ne vient pas d'une découpe de plus. Ce qui est sure c'est que la première fois entre le couple a été tout bonnement raccourcie. Ce fut mon premier Linda Howard et je n'ai pas eu le courage de le finir du coup...

    RépondreSupprimer