Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

dimanche 14 septembre 2014

Pour l'amour d'un libertin de Mary Jo Putney

Tome 3 de la série "La confrérie des Lords"
Milady - Juillet 2014
Titre VO : Nowhere Near Respectable
Résumé éditeur : Damian Mackenzie est le dépravé le plus apprécié de la société et il cache des secrets qui ne laissent aucune place à des élans romantiques envers une lady bien née encore moins envers la soeur d'un de ses plus vieux amis. Toutefois lorsque Keira met au jour un complot contre la couronne d Angleterre, le jeune homme s'aperçoit que cette femme est loin d'être aussi guindée et respectable qu'il n'y paraît, et il pourrait bien se laisser séduire... Et elle, le trouve bien plus honorable que n'importe quel lord de sa connaissance.

Si vous aimez les histoires parsemées de péripéties et d'action, cette série est faite pour vous.
Par contre, il ne faut pas s'attendre un arrière-plan historique très prononcé. A part le prétexte bienvenu des guerres napoléoniennes qui permettent faits d'armes, espionnage, disparition, enlèvements et retournements divers et variés, le contexte régence est inexistant, que ce soit dans l'évocation de le vie des personnages ou dans leurs psychologies.
Kiri est une héroïne qui n'a rien d'une jeune femme régence, ni dans son langage, ni dans sa façon de penser ou de réagir. Même si le côté "héroïne en décalage" fait recette dans ce genre de romance, il y faut, pour que j'y crois, quand même un minimum de vraisemblance. Or je n'y ai pas cru une seconde.
Moins maladroit et moins lourd que les deux tomes précédents, ce tome peut donc se lire si on recherche une romance "teintée" historique sans forte implication affective.
Personnellement, j'ai trouvé que les deux personnages entrevus dans le tome 2, à savoir Damian et Kiri, ne tiennent pas toutes leurs promesses. Alors qu'ils semblaient auparavant pleins de fraîcheur et de vivacité d'esprit, de charme espiègle et insolent, ici, je les ai trouvés très convenus, très parleurs, bref, carrément plan-plan... Et finalement interchangeables avec les autres héros de la série. C'était comme si l'auteur perdait de vue la psychologie de ses héros en cours de route, et que le même calque revenait à l'infini se poser sur leurs silhouettes.
A la moitié, je n'en pouvais plus, et j'avoue que j'ai du me forcer à le terminer. Autant dire que mon investissement dans cette série s'arrêtera là, car après la lecture de ce quatrième roman de Mary Jo Putney (en comptant Le pacte), je jette l'éponge : ses univers et sa façon d'écrire ne me conviennent  décidémént pas.
 / 5


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire