Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

dimanche 14 septembre 2014

Pouvoirs de persuasion de Hannah Howell

Tome 2 de la série "Wherlocke"
Milady - Avril 2014
Titre VO : If He's Sinful
Résumé éditeur : On murmure dans les rues de Londres que la famille Wherlocke possède d'étranges pouvoirs. Mais Ashton Radmoor est sceptique ; il ne croit que ce qu'il voit. Lorsqu'il se retrouve confronté à la Penelope Wherlocke, manipulée pendant son sommeil par des forces obscures qui la poussent au mensonge et à la trahison, il ne sait plus que penser. Ashton ferait mieux de l'oublier, mais c'est plus fort que lui. Il va tenter tout ce qui est en son pouvoir pour délivrer la jeune femme de sa malédiction...
L'histoire
Deuxième incursion dans cet univers historique à la normalité étrange...
Quel étonnant résumé d'éditeur, qui n'a en réalité pas grand chose à voir avec la rencontre entre les deux héros.
A la veille de demander une jeune fille fortunée en mariage, Lord Ashton Radmoor se voit offrir, par ses proches amis, dans une sorte de rituel érotique propre à la gente masculine de ces temps anciens, une nuit de plaisirs mis en scène dans un bordel côté. Ashton se laisse faire.
Bon an mal an, lui qui se targue d'une rationalité à toute épreuve, lui qui se sent prêt à sacrifier son bonheur et son rêve d'amour conjugal, à la sauvegarde de sa nombreuse famille en épousant une magnifique, mais frigorifiante héritière, se laisse faire. Et le voilà, vêtu d'une espèce de toge romaine et de sandales ridicules, et en proie à une ferveur amoureuse qui lui était restée jusqu'alors totalement inconnue, face à une jeune femme très dénudée, attachée sur un lit.
La tentatrice langoureusement étalée là n'est autre que Lady Penelope Wherlocke, qu'un affreux complot familial a destinée à un sort plutôt tragique. Droguée, mais cependant sensible à la beauté et à l'ardeur du bel aristocrate qui ne lui est, d'ailleurs, pas inconnu, Penelope est sauvée de justesse par... ses trois jeunes frères. Ashton, conscient de sa méprise, ne cessera dès lors de se conduire en gentleman, un rien penaud, mais surtout, éprduement attiré par la demoiselle. Une demoiselle aux pouvoirs inattendus, puisqu'elle a la faculté de voir les fantômes d'être disparus dont le trépas s'est révélé trop inconfortable pour quitter cette terre.
On n'a là que le début du roman, la suite se poursuit de mésaventure en mésaventure, avec une floppée de personnages, dont la dizaine d'enfants bâtards issus des lignées Wherlocke / Vaughn dont Penelope a la charge (tous pourvus de dons variés), les deux méchants très méchants, demi-soeurs/frères de Penelope, les quatre amis d'Ashton, et les cousins Wherlocke qui interviennent judicieusement pour sortir tout ce petit monde de l'embarras.

Mon sentiment
Moins de verbiage, davantage d'action, mais toujours un héros légèrement en retrait, et une jeune fille qui sait ce qu'elle veut -lui -, un humour à fleur de texte et des situations en décalage, ainsi que quelques événements dramatiques. On se demande parfois si ce n'est pas une histoire "pour de rire", à la fantaisie qui ne s'assume pas complètement. Certains éléments semblent récurrents entre ces deux premiers tomes : le héros embrouillé dans une relation avec une femme dont il ne veut pas - là, c'est sa fiancée -, mais qui cède tout de même à l'attrait exercé par la demoiselle Wherlocke, et des enquêtes qui s'entrecroisent.
Mais la recette fonctionne quand même. Le tout aurait peut-être gagné à être un peu élagué, cependant, étonnamment, la curiosité et l'accoutumance aidant, j'ai lu cet opus avec plus d'allant que le premier tome. La faute peut-être aussi à cette espèce d'écriture un rien détachée, presque en passant, de l'auteur, qui fait de ces aventures des divertissements assumés, à ne pas prendre au sérieux. Plus on en lit, plus on a envie d'en lire, et j'avoue qu'il me tarde de poursuivre avec les épisodes où figureront Lady Olympia Wherlocke et Brant, l'ami malheureux d'Ashton (épisode 5) et Lord Argus, le cousin impressionnant (épisode 4).
A noter, la tradition dans la famille Wherlocke / Vaughn veut que l'on affuble les hommes de prénoms assez farfelus. C'est donc un régal de découvrir, au fil des pages, les Artemis, Darius, Orion, Modred, Archimède, Beden, et j'en passe... Les personnages alentour ne se font d'ailleurs pas faute de les relever avec un rien de malice.
Affaire à suivre, donc, avec pas mal d'enthousiasme, en VF pour le tome 3, puis en VO, apparemment, car les tomes suivants n'ont pas l'air d'être annoncés par Milady.
, 5 / 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire