Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

dimanche 14 septembre 2014

Un époux à séduire de Christine Merrill

Tome 1 de la série "Ladies & rebelles"
Harlequin - Octobre 2013
Titre VO : Lady Folbroke's Delicious Deception
Résumé éditeur : Angleterre, 1815. Depuis que son mari l’a quittée au lendemain de leurs noces, Emily Longsley, comtesse de Folbroke, vit seule dans leur château du Derbyshire. Malgré sa colère, elle a d’abord patienté, refusant d’écouter les ragots faisant état des infidélités de son époux dans la capitale. Mais, après trois ans passés à l’attendre, elle n’en peut plus. Elle veut avoir des enfants et exige une confrontation.
Lorsqu’elle arrive à Londres, cependant, et parvient à retrouver le comte dans l’un des tripots mal famés qu’il a pris l’habitude de fréquenter, ce dernier ne la reconnaît pas, et elle découvre avec stupeur ce qu’il a voulu lui cacher : il a perdu la vue et refuse d’être un fardeau dans la vie de son épouse. Une idée folle naît alors dans l’esprit d’Emily : puisqu’il ne veut plus d’une épouse, elle lui cachera qui elle est et deviendra sa maîtresse.
Allons à l'essentiel : cette histoire d'amour est un joli ratage. Pourtant, le point de départ était porteur, mais les personnages, froids et assez vindicatifs, finalement, voire carrément rancuniers, m'ont assez vite hérissée. Tout ce petit monde a les nerfs en pelote, se montre franchement méprisant, et ne sait faire preuve d'un certain sens de l'honneur que par intérêt personnel.
Alambiquée, l'histoire ne m'a certes pas fait rêver. Accumulation de mensonges et adultère, rien de très glamour, à l'opposé d'un quelconque sentiment amoureux.
Quelques points positifs tout de même : j'ai trouvé les scènes sensuelles originales, l'écriture honnête et sans lourdeur, quoique le scénario s'embrouille en cours de route, et j'ai bien aimé rencontrer le secrétaire Hendricks, un second rôle atypique dont la place n'est pas très définie dans la domesticité du héros (Domestique? Ami? Rival?), dont l'histoire est racontée dans le tome 2.
L'auteur ne semble en tout état de cause pas éprouver beaucoup de sympathie pour ses héros.
Mission accomplie... C'est un sentiment partagé.
, 25 / 5


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire