Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

dimanche 19 janvier 2014

Tant qu'il y aura des ducs de Tessa Dare

Tome 4 de la série "Spindle Cove"
J'Ai Lu - Août 2014
Finaliste catégorie Historical Romance aux Rita Awards 2014
Résumé éditeur (Traduction everalice) : Griffin York, le Duc de Halford, ne souhaite absolument pas se marier cette Saison - Mais sa diabolique de mère l'enlève pour le traîner à "Spinster Cove " (La baie des vieilles filles) pour le contraindre à choisir une épouse parmi les ladies qui y résident. Griff décide de lui donner une leçon qui mettra fin une bonne fois pour toutes à cette histoire de mariage. Il choisit la servante de l'auberge.
Débordée de travail et nageant dans les ennuis, Pauline Simms ne rêve pas de ducs. Tout ce qu'elle souhaite, c'est raccrocher son tablier et ouvrir une librairie. Ce rêve devient réalisable lorsqu'un duc arrogant  beau comme le péché lui offre une petite fortune contre un emploi d'une semaine. Sa tâche est simple : se soumettre à l'entraînement de duchesse prodigué par sa mère et... échouer lamentablement.
Mais une fois à Londres, Pauline est loin d'échouer misérablement. C'est une recalée courageuse, pleine d'esprit, séduisante - une femme qui enflamme le désir de Griffin et qui apaise ses zones d'ombre. Garder Pauline à ses côtés ne sera pas chose facile. Même si la haute société peut accepter une servante comme duchesse - un duc libertin peut-il convaincre une servante de lui donner son cœur en toute confiance?
Lu en VO
L'histoire
For once in her life, she wouldn't be failing at success. She'd be succeeding at failure.
 Voilà le thème principal,  surbrodé de pages de variations : qui on est et qui on croit être, qui on veut être, ce dont on rêve, ce qu'on défie, ce qu'on s'impose, les choses vaincues et celles qui restent à surmonter, ce qui entrave, ce qui se tait, ce qui s'avoue. Tous ces corsets imposés à déchirer ...Mais c'est brillant et loin d'être aussi pesant, tout simplement léger et palpitant comme une bulle de bonheur...
Grif et Pauline sont deux êtres exquis, touchants et séduisants, aussi adorables l'un que l'autre. Ils ne chercheront pas à se transformer, plutôt à s'affirmer, à se dévoiler et à s'entendre, le tout dans une joyeuse sarabande très enlevée, aussi agile que leurs réparties, et tout en tendre sensibilité. Leur aventure, qui court sur une petite semaine, est aussi bardée d'une tension très sensuelle qui culminera dans une magnifique scène d'amour, à la fois érotique et romantique, où tous deux se rendent corps et âme ( la scène du bureau°°°).
"Don't change a whit", lui dit-il. "Don't fall in love with me. At the end of it, we part ways. And you live wealthily ever after."
Pourtant, l'esprit des contes souffle bien dans l'histoire de ce fascinant couple, un esprit détourné, dépiauté, puis recousu, et brinquebalant d'objets magiques comme une poudre de sucre scintillante, de hideux tricots emplis d'amour, et des ballerines à talons éjectés dans une ultime course. Pouf ! Voilà notre beau duc, quatrième fortune du royaume, épris de la servante... La scène du premier baiser étincelle et toutes les pages frémissent à l'unisson.

Mon sentiment
Quel délice de terminer une série sur un aussi joli bijou, raffiné, inspiré, poli et brillant... Ce dernier roman l'achève en beauté. Pour moi, c'est un de ces romans parfaits qui me font planer pendant des jours !
J'ai adoré ce livre dont j'aurais voulu qu'il ne finisse jamais, parfait, parfait, traversé par des personnages forts et incroyablement bien campés... 
Et je veux, j'exige, que Tessa Dare me ramène à Spindle Cove, par la magie d'un cinquième, voire d'un sixième tome : les héros et héroïnes à fort potentiel ne cessent de traverser ces pages ! Ce serait bien le diable... Et elle n'a pas dit non ! Mais plutôt :
- Sait-on jamais?
 / 5


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire