Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

samedi 25 janvier 2014

Two Little Lies de Liz Carlyle

Tome 3 de la série "MacLachlan Family & Friends"
Pocket Star - Décembre 2005
Résumé éditeur (Traduction Everalice) : Premièrement, il a dédaigné la femme qu'il aimait. Le Comte de Wynwood était bien trop irréfléchi pour entretenir une liaison avec une femme aussi sophistiquée que Viviana Alessandri. Et la merveilleuse chanteuse d'opéra était bien trop renommée pour faire une épouse convenable.
Deuxièmement, elle a mis son coeur en jeu. Anéantie par le refus que lui oppose Wynwood à sa demande en mariage, Viviana offre sa main à un autre hoomme, un comte fortuné. Mais le destin sait jouer avec le cœur des amants. Et la passion les enflamme. 
deux petits mensonges les ont séparés. Mais à présent, lors d'une assemblée mondaine réunie pour célébrer les récentes  fiançailles de Wynwood, Viviana se donnera une dernière chance pour regagner son amour... encore... et encore.




L'histoire
Printemps 1821. Le comte Quinton Hewitt, Lord Wynwood, tout jeune homme de 19 ans, se lance à corps et à cœur perdu dans une aventure passionnée avec la non moins jeune, même si elle est son aînée de 4 ans, Viviana Alessandri, une volcanique chanteuse d'opéra italienne. Ils se consument d'ardeur sensuelle et d'élans brisés de colère, de rancœurs et de peurs... trop immatures pour vraiment se connaître, et trop enflammés pour s'aimer sans se déchirer. Elle le quitte et, sans se retourner, rentre à Venise pour y épouser un autre homme. 
 Dans le tome 1, les trois amis, Alasdair et Merrick MacLachlan, et Quinton Hewitt, s'étaient vus jeter un sort par une bohémienne. A Quinton, qu'elle avait qualifié d'irréfléchi, elle avait prédit : 
-You will pay for it in the worst way, if you cannot right the wrong you have done.
 Le récit commence donc 9 ans plus tard. 
Le résumé manque là un peu de nuance, car il est, lors des retrouvailles des deux anciens amants, hors de question pour l'un comme pour l'autre de succomber de nouveau à leurs charmes respectifs. Pourtant le chemin de croix se profile à l'horizon. 
Depuis leur séparation, de l'eau a largement coulé sous les ponts. De la souffrance aussi, pour chacun d'eux, qui les a rudement aguerris. 
- I don't know what is left of my heart. Nothing, I sometimes fear.
 Leur relation reprend en quelque sorte là où elle s'était arrêtée, toujours pleine d'ombrage et de rancune, de déchirement et d'attirance aveuglante. ils s'accablent de reproches et de rage, ils se méjugent et se condamnent. Fierté, orgueil et entêtement les ont aveuglés dans leur jeunesse. Sauront-ils à présent profiter de cette seconde chance? 
 Quin, héros beaucoup plus intérieur qu'Alasdair, le séduisant roi solaire du tome 1, est rongé par l'incertitude et la désillusion. Viviana, elle aussi, a lourdement payé pour ses choix passés. Tous deux devront affronter leurs multiples vérités avant de remonter la pente. Se retourner chacun sur ces figures d'eux-mêmes, si jeunes, trop jeunes sans doute pour avoir su quoi faire de l'autre. 
- It is all like a bad game of hazard gone horribly wrong, is it not?
 L'histoire d'amour est ici placée sous des auspices bien ténébreux. On est loin d'une jolie bluette romantique, et davantage dans une perspective dramatique. Les héros souffrent, frappés par une sorte de fatalité qui a influencé leur vie en les rendant plus que misérables, chacun muré dans son malheur, sa mésestime de soi et sa tristesse. Les deux héros ont fait de lourdes erreurs et en payent encore le prix.
- There they are again, Viviana. Those two littles lies that ruined our lives. I wasn't confident enough to disbelieve them the first time. But I sure as hell don't believe them now.
Mon sentiment
 La grande réussite de ce roman, encore une fois excellent à la suite du premier tome, est de rendre ce récit, pourtant très simple et assez classique, haletant.
La construction du récit elle-même m'a beaucoup plu : toute le première partie consiste en un long retour en arrière sur les événements qui ont lieu dans la fin du premier tome, mais vus par Quin et par Viviana : on revient ainsi sur les fiançailles de Quin avec Esmée et ce qui s'ensuivit dans le bureau de dernier lors de sa soirée de fiançailles. Le récit entier s'émaille d'ailleurs de retours sur le passé très vivants, toujours très bien intégrés, qui nous font comprendre l'évolution des héros au fil de ces 9 années, ce qui donne une véritable profondeur à l'histoire.
Les démêles psychologiques des héros, leurs relations prégnantes avec leur entourage, leur façon d'accéder à la vérité sont finement dépeints, dans une peinture presque intimiste. Les caractères, pointus, fins, pleins de sensibilités, sont développés avec un vrai talent. Les personnages secondaires jouent d'ailleurs dans l'intrigue un rôle aussi essentiel que les héros, les amis,les enfants, la famille, tous les accompagneront au long de ce voyage éprouvant. 
Un vrai bonheur de lecture, donc, et qui est suivie d'un tome 3 dont l'histoire consacrée à Merrick MacLachlan est tout aussi belle.
, 25 / 5


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire