Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

mardi 28 janvier 2014

No Man's Mistress de Mary Balogh

Tome 2 de la série "Mistress Trilogy"
Berkley - Août 2001
Résumé éditeur (Traduction everalice) : Lord Ferdinand Dudley a l'habitude d'obtenir ce qu'il veut - jusqu'à ce qu'il essaye de réclamer le domaine qui lui revient à la séduisante Lady Viola Thornhill. Refusant de lui céder la demeure qu'elle considère comme sienne - et ne voulant pas entendre parler de mariage - Viola sait que c'est une bataille qu'elle ne peut pas se permettre de perdre. Chaque jour partagé sous le même toit génère sa part de frustration - et de tentation - tandis que les deux camps dans cette lutte de volonté trouvent une solution en fusionnant dans les flammes éclatantes de la passion.:

Lu en VO
L'histoire
Pas facile de donner un avis sur un roman quand on risque d'en spoiler la majeure partie, et je ne voudrais pas vous gâcher le plaisir de la découverte, surtout que la présentation de la quatrième de couverture est plus qu'allégée, et n'en dit que très peu.
Mary Balogh élabore une variation sur le thème du pari et du risque, en quelque sorte : le héros hérite du domaine suite à un jeu de cartes, l'héroïne est ce qu'elle est suite à des défauts de paiements de dettes de jeu familiales, leur première rencontre a pour enjeu une parure de marguerites, et leur jeu de séduction s'organise autour d'une vraie confusion des genres, maniée par Mary Balogh d'une main de maître - parade de séduction et inversion des genres.

Mon sentiment
Sans entrer dans les détails, donc, je dirais que ce roman plaira, certainement. On y retrouve toute la palette talentueuse de Mary Balogh, bien équilibrée, entre son écriture fouillée, son scénario riche, ses personnages développés et attachants. 
Si je n'ai pas tout à fait adhéré à son histoire, c'est complètement de mon fait : j'ai un peu de mal avec certains profils de personnages, et Viola en fait partie. Dire qu'elle en fait voir de toutes les couleurs à Ferdinand est un euphémisme, ce que je lui pardonne difficilement, contrairement à lui, incarnation parfaite du pur chevalier, charmant et casse-cou, prêt à tout pour s'attacher sa belle. Un héros à l'esprit curieux et idéaliste. Et puis, sans en rien dévoiler non plus, la fin m'a vraiment semblé peu crédible.
Le plaisir de retrouver Jocelyn Dudley, le Duc de Tresham, le frère aîné du héros, a été pour beaucoup dans mon plaisir de lectrice : toujours aussi intense, on le retrouve quatre ans après son mariage avec Jane. Il faut le voir en père de famille, tout à sa morgue aristocratique, tandis que de deux doigts, il caresse doucement le dos de son bébé perché sur son épaule ! Un pur régal. Et qui m'a confirmé que des deux tomes lus pour l'instant, le premier est vraiment exceptionnel ! Même si celui-ci est aussi très réussi - mais correspond moins à mes goûts...
 / 5



2 commentaires:

  1. Bonjour et merci pour les titres...
    J'aurais une question. J'aimerais beaucoup lire en VO, mais mon anglais bien que courant,e st surtout commercial, donc je bute sur bcp de choses en lecture.... Pourrais tu me conseiller un bon dico pour commercer, car il y a vraiment énormément d'auteurs comme Mary Balogh, dont j'aimerais lire les romans.
    J'aime beaucoup ton blog,.... Bises
    Isaure de lire au coin du feu

    RépondreSupprimer
  2. Pour commencer à lire en VO, rien de mieux qu'un reader avec dictionnaires intégrés. Je te conseillerais aussi de te lancer avec une nouvelle (une centaine de pages, c'est gratifiant au début, car ça se lit très vite : par exemple, A Matter of Class de Mary Balogh, les nouvelles de Tessa Dare dans ses Spindle Cove ou celles de Courtney Milan. Mais il en existe beaucoup d'autres dans tous les genres. En quelques mois, on en arrive à lire sans dictionnaire, sur papier ou en format numérique. Il faut lire régulièrement en anglais pour lire de mieux en mieux ! Je n'ai plus besoin de dictionnaire à présent, ce qui fait que je peux lire tous les mois de 5 à une douzaine de livres VO. On gagne en rapidité^^ Et c'est un régal de lire ces auteurs dans leur langue... A tel point que je commence à avoir du mal à les lire en VF !!

    RépondreSupprimer