Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

lundi 27 janvier 2014

Un mot de vous de Pamela Aidan

Tome 3 de la série "Darcy, gentleman"
Milady - Février 2014
Titre VO : These Three Remain
Résumé éditeur :  « Mon affection et mes aspirations sont intactes ; mais un mot de vous et je me tairai sur le sujet à tout jamais. »
Cet ultime aveu permet à Darcy de déclarer à nouveau ses sentiments à Miss Elizabeth Bennet qui ne semble plus si insensible à son charme.
Orgueil et Préjugés a passionné des millions de lectrices qui se sont éprises du mystérieux Mr Darcy. Pourtant, Jane Austen en révèle bien peu sur ce personnage. Qui est-il vraiment ? Avec ce dernier tome, Pamela Aidan, réussit encore avec brio à nous plonger au c?ur des pensées de Darcy. Celui-ci ne parvient toujours pas à oublier Elizabeth et va tout tenter pour sauver la réputation de la femme qu?il aime quitte à braver les convenances...

Lu en VO

L'histoire
Le troisième tome recrée ses liens, bien relâchés dans le tome 2, avec l’œuvre originale, et nous revoilà plongés de plein pied dans la romantique aventure initiée par Jane Austen.
Darcy, évoluant d'une manière magistrale, de la suffisance à l'affection, de l'humiliation à la détresse, de la colère à l'acceptation, de l'amertume, et de la dépression, de la douleur à la douceur, m'a beaucoup émue. Le tout en toute connaissance de cause, le cœur battant à chaque paragraphe, anticipant sur le plaisir de chaque épisode, sachant que ce qui est tu dans le roman original, ce qui n'est qu'effleuré par Jane Austen sera mis en scène par Pamela Aidan. Avec talent et avec respect. Car c'est un très romantique roman, chaste et passionné.
Les rapports entre les héros sont complexes, enchevêtrés de non-dits, et ponctuels car finalement assez rares et très étirés dans le temps. Si bien qu'ils n'en prennent que plus de relief. Je sais l'histoire par cœur, c'est vrai, mais cela n'a pas empêché mon cœur de lectrice de battre très fort, à l'unisson de celui du héros. 

Mon sentiment
La cerise sur le gâteau, la récompense ultime, au terme de cette véritable épopée austinienne : le tome 3, le plus long, où tout se noue, se renoue, et pour finir, se dénoue. Darcy  vous a fait rêver? Le voilà en chair, en os, en âme et en cœur, en homme de son temps, tout simplement, familier, apprivoisé, par la magie d'une belle plume.
Connaître l'histoire d'Elizabeth et de Darcy a en fait participé à mon émerveillement, ce qui m'aurait semblé impossible avant d'avoir lu ce livre, tant Pamela Aidan entrelace brillamment la trame du connu avec celle du nouveau.
En conclusion, j'ajouterai que, comme pour les tomes précédents, les personnages secondaires, dont Fletcher, l'amateur de Shakespeare grand maître des nœuds de cravates, et Lord Dyfed Brougham, l'ami charismatique de Darcy, sont un vrai plus dans le plaisir procuré par cette lecture.
Et contrairement au tome 2, les parties inventées, comme la gestion du problème Wickham, s'intègrent de manière très naturelle dans le récit d'origine. Rien à rogner, tout s'emboîte parfaitement. Un challenge incroyable pour une vraie réussite. J'en suis toute admirative !
 / 5


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire