Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

samedi 18 janvier 2014

Le Flambeur de Sarah MacLean

Tome 1 de la série "Le cercle des canailles"
J'Ai Lu - Janvier 2014
Titre VO : A Rogue by Any Other Name
Résumé éditeur : Il y a dix ans, le marquis de Bourne a perdu les terres familiales au jeu. Il s'est juré de les récupérer et de se venger. Aujourd'hui, il possède un club de jeu, mais reprendre possession de son bien est plus difficile que prévu. En effet, le nouveau propriétaire, désespérant de marier un jour sa fille aînée, a ajouté ses terres à sa dot. le marquis décide d'épouser Pénélope. Qu'elle le veuille ou non.

Lu en VO
L'histoire 
La deuxième série de Sarah MacLean a pour héros quatre aristocrates déchus, tous coupables d'une très lourde faute - ou convaincus de l'être - réunis, en partenariat, autour de Chase, le fondateur du plus sulfureux tripot de Londres, le Fallen Angel. Ce magnifique et labyrinthique antre des tentations, dont la salle principale est surplombée d'un vitrail gigantesque qui représente Lucifer enchaîné et aux ailes brisés, va donc abriter les histoires de Bourne (tome 1), Cross (tome 2) Temple (tome 3) et Chase (tome 4). Au début de chacun de ces tomes, un prologue raconte l'épisode qui a occasionné la chute de ces jeunes aristocrates.
Bourne, en 1821, à l'âge de 21 ans, a commis une terrible erreur, qui l'a laissé douloureusement démuni et terriblement humilié, plus qu'anéanti. Au fil des années, il est devenu cet être sans merci, froid et avide de vengeance et de se faire justice, qui fait tout pour se réapproprier ce dont il a été spolié. Dix ans ont passé, et c'est en 1831 que l'intrigue commence.
Lady Pénélope Marbury a alors 28 ans et elle se remet difficilement du scandale occasionné par la rupture de ses fiançailles avec le duc de Leighton (voir Eleven Scandals to Start to Win a Duke's Heart de la série Love By Numbers). Solitaire, reléguée dans le domaine familial, elle se culpabilise à l'idée d'avoir entaché l'avenir de deux de ses jeunes sœurs.
C'est par une belle nuit de neige que ces deux-là vont se retrouver au coin d'un bois très sombre, cristallisé par le froid. Car leur histoire a commencé dès l'enfance, ce qui jalonne leurs relations d'évocations doux-amers et nostalgiques. Se retrouver, et se reperdre, car tout a changé entre eux, et rien n'est simple tant leur passé à chacun a creusé de profondes blessures.

Mon sentiment
C'est donc une histoire de vengeance, d'amour, d'espoir, et de rédemption, qu'a écrite Sarah MacLean.
On est plutôt loin ici, j'ai trouvé, de l'esprit un rien joueur et primesautier de la série Loves by Numbers. Le ton est plus sombre, passionné et très romantique, avec les lettres de Pénélope qui ouvrent chaque chapitre, du départ du jeune Michael pour Eton à sa disparition pure et simple de la vie de Pénélope, jusqu'aux derniers mois avant leurs retrouvailles. J'adore ces menues touches épistolaires, qui nous font revivre les pages de ces deux destins entrecroisés. Mais les entrées de chapitres sont l'une des marques de fabrique de cette auteur, qui les utilise toujours à merveille.
Bourne est un personnage secret, obscur, et carrément mufle au début de leur relation, car il n'épargne pas grand chose à son ancienne amie. On a parfois des pages assez cruelles qui jouent vraiment sur les nerfs. Cela n'en fait que mieux apprécier les instants plus ténus et tout de grâce que MacLean sait aussi si bien écrire. Car ce héros n'est ni immaculé, ni omnipotent, ni surpuissant : dans cet univers, on n'est pas vraiment blanc ou noir, les personnages sont très nuancés, et leur teinte évolue incroyablement au fil des pages.
Il la repousse, il la refuse, après en avoir fait un des instruments de sa vengeance. Pénélope, tout en force têtue et en douceur toute féminine, attachante et humaine, saura  pourtant se creuser une place auprès de cet époux complexe.
J'avoue qu'au début de ma lecture, j'ai été un peu désarçonnée par le ton, sans doute parce que je venais de terminer la série Love by Numbers qui précède celle-ci. Passé ce petit temps d'acclimatation, j'ai ensuite dévoré tout le roman, et, là, c'est du grand art, parce que, malgré le caractère noir de Bourne, j'ai adoré ! Car j'ai retrouvé cette belle maîtrise de l'intrigue, ces dialogues vivants, ces retournements, cette passion assortie à cette intelligence dans l'évolution des personnages, qui m'avaient déjà tant plu.
Donc, même si j'ai préféré pour l'instant l'esprit de la première série, ce tome-ci est une heureuse découverte, et j'ai hâte de le découvrir en français ! Romantique et profond.
Une auteur à découvrir d'urgence !
, 5 / 5

2 commentaires:

  1. bravo pour ce demarrage en beauté de ton blog , je passerait souvent par ici .......
    je viens de finir le flambeur , debut laborieux , je n'ai pas du tout aimé michael, , par contre penelope , un vrai phénomene elle a de la defeense et de la repartie
    pour moi ca sera 2 coeurs sans plus , mais je reste ccurieuse du tome 2...
    lady

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au plaisir d’accueillir de nouveau,lady... J'ai beaucoup aimé Pénélope aussi ! Je pense que tu aimeras le tome, Pippa est vraiment craquante !

      Supprimer