Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

dimanche 19 janvier 2014

Un moment d'abandon de Tessa Dare

Tome 1 de la série "Les demoiselles de Spindle Cove"
Titre VO : A Night to Surrender
J'Ai Lu - Janvier 2014
Résumé éditeur : En convalescence, le lieutenant-colonel Bramwell reçoit pour mission de lever une milice. Lorsqu'il débarque avec ses officiers à Spindle Cove, charmante station balnéaire, c'est l'émoi chez les demoiselles du pensionnat, un établissement un peu particulier qui accueille les jeunes filles qui ont du mal à se plier aux codes si stricts de la société anglaise. A leur tête, la délicieuse Susanna Finch, féministe convaincue, voit d'un mauvais œil ces jeunes hommes bouleverser la paix du village. Surtout ce Bramwell si autoritaire. Qu'il n'espère pas faire la loi ici, elle ne le craint pas ! La guerre est déclarée à Spindle Cove. 



Lu en VO

L'histoire
Cette variation sur le thème éternel du masculin VS féminin, pleine d'éclats de rire et de sensualité, nous entraine à Spindler Cove, un petit village situé sur la côte, face aux dangereux rivages français. Susanna y accueille pour les y manager, pour mieux les guérir des maux de cette société si oppressante pour les femmes en ce début de 19ème siècle, des jeunes femmes en rupture de ban, des solitaires, des érudites, des âmes blessées mais vigoureuses.
Le village se plie aux rythmes et desiderata féminins, avec ses ruelles fleuries et son salon de thé qui offre de délicates mignardises, avec son vicaire efféminé et son menuisier orfèvre. Mais que l'on est loin des salons bourgeois transpirant de bienséances : ici, place aux activités saines et plaisantes, garantes de l'équilibre du corps et de l'esprit.
L'explosion initiale - au sens propre- fait voler en éclat toute cette belle organisation, avec l'éruption - tonitruante - d'une gente virile et toute militaire, guidée par le lieutenant-colonel Bramwell. 

Mon sentiment
Coup de cœur,  feu d'artifice, bonheur...
Délicieux, inventif, vif et sensuel, hilarant, brillant, c'est du meilleur Tessa Dare, de ce genre de livre dont qu'on regrette de ne plus pouvoir... découvrir.
Dès les premiers chapitres, tendres et burlesques, j'étais conquise. Je suis restée scotchée jusqu'à la fin par cette délicieuse variation sur les rapports entre hommes et femmes, où un débit de boisson change de sexe (des "Pensées rougissantes" au "Taureau en rut" - traduction personnelle de la VO, je ne l'ai pas lu en VF) , où l'on fait la connaissance d'un agneau nommé Diner (traduction personnelle aussi), entre autres troupeaux, où les livres de bonnes manières ont divers usages particuliers, où une demande en mariage se transforme en formidable exercice de style, - mais impossible de raconter tous les moments où j'ai éclaté de rire...
La communauté de personnages secondaires tourbillonne dans cette intelligente confusion des genres, tous sont à croquer, et le cousin du héros, Lord Payne, zébulon charmeur et facétieux, tient le haut du pavé et donne lieu à des dialogues tordants avec son cousin.
Quant aux deux héros, quelle intelligence, quel charme, quelle fraîcheur, quelle passion ! 
Quel allant dans cette bataille de volontés, quelle vigueur dans leur esprit de conquête !
Tessa Dare, quelquefois, m'a ennuyée un peu, ou un peu déçue. Mais là, c'est juste... parfait, la comédie romantique, drôle, sensuelle, brillante, de 2014 !!
A ce stade de la série, on n'est pas près de quitter cette côte anglaise, et je m'en réjouis !
 / 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire