Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

dimanche 26 janvier 2014

L'amour en neuf défis de Sarah MacLean


J'Ai Lu - Août 2016
Tome 1 de la série "La famille St. John"
Titre VO : Nine Rules to Break When Romancing A Rake
Résumé éditeur (Traduction everalice) : Une lady ne fume pas. Elle ne monte pas à cheval à califourchon. Elle ne fait pas d'escrime, elle ne se bat pas en duel. Elle ne tire pas au pistolet, et jamais elle ne joue aux jeux d’argent dans un club de gentleman. 
Lady Calpurnia Hartwell avait toujours respecté ces règles qui l'avaient reléguée au rang de célibataire - et laissée beaucoup plus qu'insatisfaite. Alors elle s'est jurée de briser ces règles et de vivre cette vie de plaisir qui lui a manqué. Mais, danser chaque valse, voler un baiser de minuit - pour accomplir toutes ces choses, Callie aura besoin d'un partenaire accommodant. Quelqu'un qui sait tout de la façon dont on doit briser ces règles. Quelqu'un comme Gabriel St.John, le marquis de Ralston - charmant, beau au-delà de la raison, dont la réputation sulfureuse va de pair avec un sourire dévastateur. Si elle n'y prend pas garde, elle dérogera à la règle la plus importante - celle qui édicte que les êtres sensuels ne doivent jamais, passionnément ou sans espoir de retour, tomber amoureux.



Lu en VO.
L'histoire
Lady Calpurnia, 28 ans, n'en peut plus de végéter sur ces étagères poussiéreuses dévolues aux femmes trop âgées pour espérer rencontrer et épouser l'âme sœur. Affublée de robes affreuses, affligée d'une mère hystérique, elle assiste, depuis presque 10 ans, à tous les bals de la Saison, assise dans le coin des Vieilles Filles, silencieuse et sans illusion, spectatrice invisible, bien née et irréprochable, de ces plaisirs qui jamais ne seront les siens.
Dix ans auparavant, elle a vécu une Aventure, un souffle d'illusion qui lui a ouvert une porte sur ce monde merveilleux où elle aurait pu se sentir autre que quelconque, avec ses cheveux châtains et ses rondeurs malvenues. Dix années  d'amour silencieux et sans espoir, où elle a imaginé son héros, ce libertin rencontré fugitivement un soir de bal, paré de toutes les qualités et auréolé de tous ses rêves.
Lady Calpurnia, qui pourrait sembler pitoyable, se révèle pourtant pleine de vigueur, d'esprit, de mordant et de passion. Assez pour tenter l'aventure... Après tout, elle n'a rien à perdre. Et la voilà occupée d'une liste, LA liste qui jalonnera le récit entier de ses aventures avec Gabriel St.John. La liste, le sésame de son bonheur et de sa liberté.
Ralston is not for you, Callie 
c'est le leitmotiv dont elle s'abreuve et dont les autres ne cessent de vouloir la convaincre. 
After all, a naïve spinster wasn't exactly the ideal companion for a first-rate rake.
Mon sentiment
Schéma classique, n'est-ce pas? Oui, c'est l'impression que j'ai eu dans les premières pages. Je m'attendais bien à quelques étincelles, mais je m'avançais quand même en terrain connu : une vieille fille quelconque, un parfait et so romantic libertin, ça ronronnait...
Et soudain, je ne sais pas par quelle magie l'auteur a opéré, je me suis trouvée captivée, ensorcelée... 
Incroyable, tout à coup, le récit a gagné en ampleur, les personnages ont pris de la profondeur, et j'ai dû faire face, au fil des pages, à des sentiments variés et complètement tranchés, passant presque du rire aux larmes en l'espace de deux pages, de la sensualité la plus torride au drame qui plombe l'atmosphère.
Sarah macLean a un incroyable talent pour créer un sentiment d'empathie très fort : Calpurnia souffre et j'ai souffert avec elle, elle doute, et j'y ai cru, elle espère, et mon coeur palpite, elle prend des risques et je l'encourage.
Gabriel, lui, prend de l'ampleur au fil des chapitres. De libertin "classique", il devient homme de chair et d'âme, de plus en plus attachant, passionné et infiniment séduisant. Leurs relations sont juste magiques, car complètement improbables, mais divinement développées. C'est brillant. Et magnifique. 
Les dialogues, les personnages des frères et sœurs (le fabuleux frère jumeau de Gabriel, Lord Nicholas St.John, héros du tome 2, Marian et son duc, Juliana Fiori, héroïne du tome 3, qui rencontre d'ailleurs ici fugitivement son futur amoureux, le prometteur  duc de Leighton), les scènes d'amour, à eux seuls, valent le détour. Et le scénario est diabolique d'intelligence. Incontournable. 
Alors si vous avez devant vous quelques heures de paix, je vous conseille de vous laisser tenter par ce trésor régence. C'est une perle.
Conclusion...
Attention, danger ! Livre à manipuler avec précaution - 
Charge à potentiel hautement romantique. 
Une fois ouvert, peut s'éventer facilement
A consommer dans les heures qui suivent l'ouverture.
Effets  diaboliquement secondaires : rêverie, soupirs, coups de chaud, larmes, palpitations et frissons.
Catégorie : plus que parfait .
 / 5


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire