Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

mercredi 5 mars 2014

A l'abri des tempêtes de Nora Roberts


Tome 3 de la série "Les frères Quinn"
J'Ai Lu - Novembre 2004
Titre VO : Inner Harbor
Résumé éditeur : Ray Quinn vient de mourir, laissant à ses trois fils le soin d'élever le petit dernier, Seth, adopté tout comme eux. Si pour les aînés, restés à St. Christopher et mariés à deux femmes merveilleuses, la tâche est aisée, pour Phillip, elle est loin d'être évidente. Publiciste à Baltimore, ce séducteur invétéré partage désormais ses journées entre son travail et cet enfant aux origines bien mystérieuses. Un emploi du temps qui ne laisse guère de place aux conquêtes féminines. Peu importe, Phillip est prêt à tout pour sauver Seth des griffes d'une mère alcoolique, droguée et abusive. Même à oublier Sybill, la séduisante sociologue qui s'intéresse d'un peu trop près à leur famille ? En tout cas, pas avant de lui avoir fait avouer les véritables raisons de sa présence à St. Christopher.
D'ordinaire, les séries contemporaines, du moins le peu que j'ai lues, finissent par me lasser un peu. Pas assez d'évasion, pas assez de rêve, pas assez de pittoresque. Et s'il m'arrive d'en lire, alléchée par divers avis, l'envie de revenir à des romances historiques me reprend en général assez vite.
A vrai dire, j'avais envie de passer à autre chose avant d'entamer ce tome 3. Peur de ne pas le lire correctement en l'enchaînant trop vite après le précédent. 
Pourtant, Philippe, comme tous les Quinn, m'avait beaucoup intriguée, et déjà mise dans sa poche. Sans résister davantage, j'ai ouvert les premières pages, m'attendant mollement à me couler dans ce bain revigorant et si incroyablement séduisant du monde des Quinn, comme j'aurais mordu dans une brioche bien dorée. Quelque chose de confortable et de bien balisé.
Pas tant que ça, finalement. Philipp vaut extraordinairement le détour : à mon sens, ce joli garçon charmeur et perspicace se révèle aussi le plus fascinant des trois frères, amoureux des belles choses, intelligent, fin, courageux et fort. A contrario, j'ai trouvé Sybill détestable (évidemment, c'est là que Mme Roberts voulait me mener) : froide, insensible, jugeant et jaugeant les êtres et les choses. 
Mais  que j'adore qu'une bonne auteur me retourne comme une crêpe
Rien n'est si simple !
Les découvertes pleuvent dans ce tome, assorties de scènes et de répliques savoureuses, qui m'ont fait éclater de rire bien des fois, mais aussi de passages resserrés et intimes qui évoquent des souffrances humaines. Et que dire des scènes amoureuses ! Torrides et sensuelles, elles sont tout simplement magiques. Un scénario sans temps mort emmène tout ce petit monde vers le happy end final, mais sans aucune mièvrerie, avec intelligence et respect.
Ce tome-là tient encore une fois toutes ses promesses. Toute la famille Quinn vit là, hommes et femmes, enfants, chiens et bateaux, dans l'exubérance et la tendresse, tandis que l'intrigue autour de Seth se dénoue. 
Merveilleux roman, vraiment à lire !
 / 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire