Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

samedi 1 mars 2014

Envers et contre tout de Stephanie Doyle

Tome 1 de la série "Tyler Group"
Harlequin - Février 2014
Titre VO : One Final Step
Résumé éditeur : Quand on s’appelle Michael Langdon, qu’on est un célèbre pilote de course et qu’on vit sa vie comme on conduit sur les circuits – à deux cents à l’heure –, on a l’habitude de toujours obtenir ce qu’on veut. Toujours. Mais quand ce que l’on veut s’appelle Madeleine Kate, qu’on l’a embauchée comme consultante en image, qu’elle est aussi belle et intelligente que farouche et obstinée… et qu’on en est tombé follement amoureux, il y a un sérieux hic. Pas question pour autant de s’avouer vaincu : Madeleine est la femme de sa vie, Michael en est totalement sûr. Et il saura la convaincre… envers et contre tout.
L'histoire
Ancien pilote de Formule 1, Michael Langdon représente le rêve américain dans toute sa splendeur : survivant d'une enfance cauchemardesque et d'une jeunesse entachée de délits et de trois années de prison, le beau gosse est aujourd'hui chef d'industrie. Volontaire et ambitieux, il s'engage à fond dans ses projets tout en s'employant à donner de lui des images très fabriquées pour occulter certaines zones d'ombre de son passé et de sa personnalité.
Lorsqu'il croise la route de Madeline Kane, la consultante surdouée employée par Ben Tyler et qui a causé un gigantesque scandale au sein-même de la Maison Blanche sept ans auparavant, son cœur cesse de battre :
Il lui paraissait essentiel que cette femme croie en lui.
Pour des raisons professionnelles, puisqu'elle est chargée de lui donner une nouvelle image. Et pour des raisons personnelles. C'est la femme de sa vie. Il en est convaincu. Or chacun devra lutter durement pour se libérer de ses handicaps et de ses angoisses.

Mon sentiment
Pour un premier Prélud, j'ai été très heureusement surprise.
Mis à part quelques poncifs un rien ridicules (la couleur des yeux de l'héroïne, par exemple), cette histoire solide présente des héros très originaux. D'abord à cause de leur caractère : Madeline est froide, presque renfrognée et vit dans la terreur du regard des autres. Quant à Michael, sous son vernis d'ex play-boy qui collectionne les conquêtes, il trimbale une sacrée part de violence et de solitude.
Madeline vit en recluse volontaire depuis des années tandis que Michael lutte contre un réel problème, une difficulté que je n'ai jamais croisée dans aucune romance que ce soit. Tous deux sont brillants et intelligents, et leur portrait psychologique est très réaliste. Le héros est un homme sensible, de ces héros inébranlables qui veulent une relation basée sur le respect, la tendresse et la communion physique. Il tente d'avancer et de surmonter ses blessures pour convaincre sa belle. Malin, il décide de contourner ses réticences en tissant tout doucement de tendres liens d'amitié et de complicité. Cette phase de leur relation m'a d'ailleurs beaucoup plu : on les voit au cinéma, devant la télé, jouer au scrabble ou au monopoly... Adorable !
Madeline, toujours très déstabilisée par la faute qu'elle a commise, sera longue à convaincre, mais tout doucement ces deux-là créent une réelle alchimie de douceur et d'échanges, de confiance et de sensualité. Insensiblement, leur relation évolue dans la deuxième partie du roman, lorsque Michael avoue son secret, et je n'ai pu m'empêcher de me demander ce que j'aurais fait à la place de l'héroïne. Comment aider l'homme que l'on aime dans cette situation?
L'intrigue se teinte parfois d'une certaine tension dramatique, avec notamment l'importance donnée aux médias ou la réalité cruelle des carrières politiques. L'ingérence de ces réalités, avec lesquelles les deux héros doivent composer, dans l'histoire d'amour, est un vrai plus.
Les personnage secondaires sont aussi très réussis, surtout Charlie, le vieil ami garagiste de Michael, tout pétri de bon sens, d'humour et d'humanité. Ainsi que Ben Tyler, dont le combat contre la leucémie ne fait que plus ressortir le caractère rare et dur. J'espère que son histoire avec Ana sera l'objet d'un Prélud, c'est le tome 2 en VO. Autant dire que je le lirai avec plaisir.
 , 75 / 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire