Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

lundi 10 mars 2014

Le fil rouge du désir de Lisa Marie Rice

J'Ai Lu - Août 2010
Titre VO : Woman on the Run
Résumé éditeur : Julia Devaux est une pure citadine, sophistiquée et sûre d’elle. Qu’est-ce qu’elle pourrait bien changer dans sa vie ? Elle a un boulot génial dans l’édition, des mais merveilleux, un superbe appartement, un chat siamois, Federico Fellini, au caractère susceptible pour lui tenir compagnie. Mais voilà soudain que Julie a la mauvaise idée d’être le témoin du meurtre d’un parrain de la mafia et sa vie va s’effondrer immédiatement.
Julie entre dans le système de la protection de témoin et doit partir vivre ailleurs, dans un trou à des centaines de kilomètres d’une librairie ou d’une parfumerie. La seule distraction c’est de regarder les cerfs ou de coucher avec un rancher local particulièrement mutique. Heureusement, parler n’est pas le principal talent de Sam Cooper. Ancien SEAL, Sam ne croit pas à sa chance quand Sally Anderson atterrit en ville. Dès qu’il la voit, il jette son dévolu sur elle. Alors peut-être qu’il n’est pas doué pour la causette mais il fait de son mieux pour la rendre heureuse. Quand il découvre que sa vie est menacée, rien ne l’arrêtera pour la défendre. Et il n’est pas tout seul. Toute la ville de Simpson, Idaho veut la garder.
L'histoire
Une pincée de Linda Howard, une pichenette de Robyn Carr, et le liant inimitable de Lisa Marie Rice, voilà de quoi ravir les amatrices du genre.
Julia se transforme en Sally May, par la force des choses, sous la contrainte du Programme de protection des témoins mis en place par le FBI, car elle est appelée à témoigner dans une affaire de meurtre impliquant un puissant chef mafieux. Le rat des villes doit se métamorphoser en rat des champs, en tirant un trait sur sa petite vie bien confortable de bobo branchée des villes, pour adopter la panoplie du parfait coin de rue au fin fond d'un bled paumé de l'Idaho... à des milliers d'années lumières de ses habitudes. Choc des cultures.
Tout lui semble bien éculé, limite ridicule... Mais cette perte de repères n'est rien à côté du choc esthétique et sensuel qu'elle se prend en pleine figure lorsqu'elle tente d'assommer Cooper à coup de citrouille géante... Car ce magnifique ténébreux tout en jambe et en muscles, ex-seal pur jus, taciturne et à l'aura dangereuse (comme elle le dit si bien, pour l'avoir vu dans les films, les commandos ne parlent pas, ils grognent), a l'art de la déstabiliser... pour mieux la faire chuter dans ses bras et dans son lit.

Mon sentiment
Franchement, précipitez-vous sur ce petit bijou si ça n'est pas déjà lu ! Les premières dizaines de pages sont hilarantes, Lisa Marie Rice s'amuse beaucoup avec les pensées intérieures de son héroïne, gaffeuse pepsi, sexy et volubile qui doit faire une croix sur sa vie d'avant et qui s'en remet mal. Le héros, Sam Cooper (le même patronyme que le héros de Heaven and Hell de Kristen Ashley, ça m'a fait bizarre tout au long du livre, j'avais l'impression qu'il trompait Kia !), est un modèle estampillé Rice, dont le mentra "Préliminiaires, préliminaires" qu'il se répète en boucle ne l'empêche pas de sauter sur la pépette dès qu'il en a l'occasion : hyper protecteur, hyper viril, hyper tout, comme d'habitude... On ne s'en lasse pas !
La tonalité générale du roman change en cours de route, pour s'assombrir peu à peu, et axer l'intrigue sur les dangers courus par l'héroïne, avec tout de même le petit côté communautaire qui humanise plutôt bien l'ensemble.
Donc, de l'humour, du danger, du mâle alpha, du muscle et de la...euh, course de fond qui fait monter la température... de la fragile héroïne, du petit village aux personnages secondaires charmants, ce Lisa Marie Rice, s'il est beaucoup plus lumineux et plus classique, voire plus simple dans l'écriture, que d'autres romans qu'elle a écrit par la suite, fonctionne vraiment très bien...   Que demander de plus?
A noter : la couverture n'a absolument rien à voir avec la tonalité générale du roman...
 / 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire