Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

mardi 4 mars 2014

His Dark Desires de Jennifer St.Giles

Tome 2 de a série "La famille Trevelyan"
Pocket - Octobre 2005
Résumé éditeur (Résumé everalice) : Tu es en danger. Ne fais confiance à personne. Les mots terrifiants d’une mystérieuse lettre raisonnent encore dans l’esprit de Juliet Bucheron. Pauvre depuis que son mari est décédé dans la guerre Civile, Juliet a transformé sa maison ancestrale de la Nouvelle-Orléans en un pensionnat – en dépit des rumeurs de fantômes, les murmures de scandale et de meurtre. Mais encore plus troublant est le nouveau locataire de Juliet, un bel étranger du nom de Stephen Trevelyan. Riche, bien éduqué et irrésistiblement séduisant, Stephen remplit le cœur de Juliet d’un incontrôlable désir… mais aussi son esprit de suspicion. Quelque chose, elle le sent, se cache derrière cette façade. Et quelqu’un hante les couloirs après minuit. Alors que le danger rôde, Juliet se demande si elle peut réellement avoir confiance en Stephen. Mais lorsqu’il se rapproche d’elle, elle sait qu’elle ne peut lui résister… quel qu’en soit le prix. 
L'histoire
Le résumé parle de lui-même : cette histoire est  traversée de caractères complexes, troublants et attirants, d'enquête et de suspens, de forces surnaturelles, de trahison, de secrets et de passion. 
Le récit est enrobé d'une atmosphère délétère, lourde de cette chaleur particulière à la Louisiane, déchirée d'orages et de tension, et le fait qu'il ait lieu une dizaine d'années après la guerre civile lui donne une force dramatique très particulière et vraiment rare dans les univers de la romance historique, bien loin des sempiternelles salons lumineux de la Régence. 
Tout prend de l'ampleur : l'histoire principale, où l'on retrouve Stephen, le frère de Benedict (héros de l'extraordinaire La maîtresse de Trevelyan), dans un premier rôle intense, qui partage avec Juliet Boucheron une fulgurante histoire d'amour illuminée de passion et de tendresse. Les histoires secondaires se développent aussi merveilleusement, que ce soient le mystère et les dangers qui entourent Juliet et sa famille, ou la douloureuse romance d'une des deux sœurs (la lecture de ses lettres d'amour m'a tiré des larmes tant elles sont magnifiques) .
La personnalité exemplaire de l'héroïne, veuve et déterminée à protéger sa famille depuis la fin de la guerre, est pour beaucoup dans le plaisir de la lecture, sans parler de Stephen, tout en séduction, aussi séduisant qu'on le présumait après l'avoir rencontré dans l'histoire de son frère.

Mon sentiment
Jennifer St.Giles, une fois encore, a réussi à me subjuguer, et vu la qualité du premier tome, ça ne m'a pas étonnée. Avec son écriture fine et ample à la fois, l'auteur fait évoluer son intrigue sans temps mort, peuplée de personnages cohérents et divers, jusqu'à des points culminants, très passionnés ou dramatiques. 
On peut se demander pourquoi ce tome n'a pas été traduit. Il aurait certainement trouvé son public, car c'est une splendide histoire d'amour.
 / 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire