Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

mercredi 12 mars 2014

Confessions d'une fiancée malgré elle de Jennifer Haymore

Tome 1 de la série "Les sœurs Donovan"
Milady - Septembre 2013
Titre VO : Confessions of an Improper Bride (2011)
Résumé éditeur : Une dangereuse imposture. 
Voilà six ans que Serena Donovan a quitté Londres, le coeur brisé et la réputation ruinée par l’irrésistible Jonathan Dane. Alors que l’avenir de sa famille est en péril, sa mère lui demande de prendre part à la Saison londonienne sous l’identité de Meg, sa soeur jumelle qui a péri dans un naufrage. Serena s’apprête à épouser un homme qu’elle n’aime pas et à passer le restant de ses jours dans le mensonge.
Mais Jonathan Dane, comte de Stratford, reconnaît en elle la jeune femme sensuelle qui a jadis conquis son coeur. Hanté par ses erreurs passées, il est prêt à tout pour ne pas perdre Serena une seconde fois.
L'histoire
Serena Donovan a 18 ans. Elle vient de vivre une grande histoire d'amour avec Lord Jonathan Dane. Une histoire qui s'est mal terminée puisque sa réputation est en ruine depuis qu'il a refusé de lui tendre la main après la découverte de leur liaison. Submergée d'amertume et de tristesse, elle vogue en direction des Caraïbes, en état de disgrâce sociale, pour rejoindre la demeure familiale.
A ses côtés se tient sa sœur jumelle, Gwen, son alter ego et son miroir de l'âme. Nouveau coup de tonnerre : Gwen lui est arrachée par une lame lors d'une tempête.
Six ans plus tard, c'est les pieds et les poings liés aux desseins tortueux et malhonnêtes de sa mère qu'elle rejoint la bonne société londonienne. Serena s'efface pour prendre la place de Meg, la douce Meg qu'aucun scandale n'a jamais éclaboussée. Accompagnée de sa jeune sœur Phoebe, elle doit épouser William Langley, le fiancé, promis de longue date, de sa jumelle.
Or Jonathan Dane, dorénavant Comte de Straftford, mauvais sujet et objet de scandales à répétitions, est saisi de surprise lorsqu'il la reconnaît aux côtés de son meilleur ami : Serena ne serait donc pas morte. Son cœur le sent, il doute, il s'interroge, perturbé par cet attrait qui le déshonore aux yeux de son ami, mais éperdu de regret et d'amour pour la femme qu'il n'a jamais cessé d'aimer. Blessée et toujours meurtrie, Serena s'efforce de tenir à distance ses émotions. Car elle se doit de redorer le nom de sa famille, elle se doit à ses jeunes sœurs et à ce fiancé noble et honorable qui l'accueille avec tant d'espoir. Dorénavant, plus rien n'est possible entre les anciens amants.
Une histoire de mensonge, certes, pour le premier tome de cette série aux couvertures attrayantes... Mais un mensonge subi par l'héroïne, imposé par une mère qui, de loin, et depuis longtemps, a tissé autour de son aînée les fils d'une toile tendue pour capter les beaux mariages dont elle a toujours rêvé pour ses filles. Serena, durement éprouvée par un puissant chagrin d'amour et par la perte de sa sœur jumelle, fait désormais face à un cruel dilemme : son cœur, son esprit et son âme ne peuvent se défaire du passé passionné qu'ils ont partagé avec Jonathan. 

Mon sentiment
Le roman entier est balayé par une profonde nostalgie. Ce déchirant sentiment de perte et d'erreurs poursuit les deux malheureux héros, Serena et Jonathan, tout au long de leur histoire d'amour, qui m'a fait osciller sans cesse entre ombre et lumière. On imagine parfaitement les deux amoureux, six ans auparavant, se donner corps et âme l'un à l'autre, se découvrir et se sublimer,  irradiant d'énergie  et de naïve sensualité, comme dans une farandole lumineuse. Jennifer Haymore, tout au long de l'histoire présente, saupoudre ses pages de cette évocation presque irréelle : la parfaite communion et l'impression d'éternité qui se dégage de leur passion enchanteresse, ce que j'ai beaucoup aimé.
Elle fait aussi passer, avec une écriture soignée, fine et délicate, ponctuée d'une multitude de sensations, les goûts, les odeurs, les visions de la nature, une gamme d'émotions très riche, toute une guirlande de petits riens qui donne vie et profondeur au récit. Gaieté, fraîcheur, sensualité, plaisir, regret, deuil, tristesse, amour et désillusions... Une palette profonde et colorée.
Pour des héros qui s'engagent sur le dur chemin de la rédemption, au vu de leurs erreurs passés ou présentes, ni l'un ni l'autre ne sont détestables : l'auteur en fait des êtres sensibles que je n'ai absolument pas réussi à mépriser, mais dont j'attendais avec anxiété, enfin, l'accès au bonheur. L'une est prête à tout sacrifier, l'autre aurait voulu mourir, et ils m'ont tous les deux fendu le cœur en touchant ma fibre la plus romantique. Mais ils ne sont pas que purs esprits, loin s 'en faut, et leur sensualité est aussi très bien rendue avec des scènes d'amour assez torides.
Quant aux personnages secondaires, chacun tient une place très particulière : Langley, dans cette relation triangulaire, se révèle en homme droit et fort, dont on attend de connaître le sort. Phoebe, la sœur de Serena âgée de 19 ans, vit elle aussi une belle romance, riche et vibrante, comme en écho au passé de sa sœur et de Jonathan, avec un jeune homme au caractère tranché et singulier, violent et ténébreux. 
Ce premier tome est une belle réussite qui ne peut que donner envie de poursuivre l'aventure... Un roman à la fois profond et léger, comme je les aime !
, 5 / 5



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire