Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

dimanche 2 mars 2014

La rose interdite de Terri Brisbin

Tome 2 de la série "Les MacLerie"
Harlequin - Mai 2011
Titre VO : Surrender to the Highlander
Résumé éditeur : Ecosse, 1356. Se soumettre à l'arrogant Rurik Erengisl qui prétend l'escorter jusqu'en Ecosse pour la ramener à son père ? Lady Margriet y répugne. Dans son état, comment pourrait-elle accepter, sans que cela entache l'honneur de sa famille ? Seulement, a-t-elle vraiment le choix ? Rurik le guerrier le lui a fait savoir : si elle s'obstine dans la rébellion, il mettra le feu au couvent où elle s'est réfugiée. Révoltée, mais acculée, la fière Margriet finit donc par céder - non sans avoir auparavant mis au point un stratagème ingénieux : avant de rencontrer Rurik, elle se travestit en nonne et cache ainsi son lourd secret dans les plis de son habit. Hélas, très vite, l'astuce se transforme en piège pour Margriet : car, au premier regard, la passion flambe entre elle et l'Ecossais qu'elle doit tromper...
Après le plaisir éprouvé à la lecture de la série des Trois héritières, j'aurais attendu de celle-ci un peu plus de flamme, de vigueur et de passion, que ce soit dans l'écriture, dans le traitement de l'époque historique ou dans les relations entre les personnage.
A vria dire, je n'ai même pas pu finir ce tome. Les pages me sont tombées des mains quand je me suis aperçue qu'il me restait encore une moitié de livre - incapable de faire cet effort, quant à moi ! A croire que ce n'est pas la même auteur !
C'est d'autant plus dommage que Rurik, ce personnage charmant en diable dans le tome 1, espiègle et taquin, tout en muscle et en vigueur viking, semble ici complètement éteint : plus d'esprit truculence, plus de cet énorme appétit de vivre qui le caractérisait. Et que dire du vouvoiement entre Connor et lui au début (un rien choquant après la lecture du tome1)?
Margriet, quant à elle, m'est assez antipathique : je n'aime pas ses mésaventures antérieures, je la trouve à la fois trop naïve et trop rusée, tout en abusant pas mal du mensonge.
Pour ce qui est du récit, le voyage de la première partie s'étire en longueur et on est bien loin de toute idée de tension dramatique !
Sans parler de la couverture, du grand n'importe quoi, quand on sait qu'on passe de l'Ecosse à la Norvège au 14ème siècle.
, 5 / 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire