Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

samedi 22 mars 2014

Twice the Temptation de Beverley Kendall

Tome 1 de la  série "The Temptresses"
Season Publishing - Novembre 2013
Résumé éditeur (Traduction everalice) : Catherine Rutherford est éprise du bel américain Lucas Beaumont, depuis leur rencontre l'année précédente. Et il semble être tout aussi amoureux, car depuis son retour à Londres, il la poursuit d'une campagne de séduction pour gagner son cœur et sa main. Catherine n'a jamais eu autant d'espoir sur le devenir d'une cour... jusqu'à ce qu'elle découvre que son prétendant a proposé le mariage à sa sœur jumelle en premier. Bien qu'elle partage le même visage avec sa sœur, Catherine refuse de partager les sentiments d'un homme, surtout pas en tant que substitut. Aussi, avec l'aide de sa jumelle et de deux amies, elle confronte l'homme qu'elle aime à une ultime épreuve de fidélité. Se faisant passer pour sa sœur qui aurait soit-disant le cœur brisé, ce qui est loin d'être le cas, Catherine lui demande de la réconforter d'un mariage malheureux en se lançant dans un jeu de séduction passionné, où il devra lui prouver son amour par la résistance qu'il saura opposer à ses charmes.
L'histoire
Suite directe de la série Les séducteurs, avec tous les personnages de la famille Rutherford et son univers, celui de la campagne et du Londres des années 1860, ce premier opus de la nouvelle série de Beverley Kendall nous fait rencontrer trois nouvelles héroïnes. Ici, Catherine Rutherford, la jumelle de Charlotte, celle par qui tout est arrivé dans l'histoire de An Heir of Deception (Secret ardent en français), ne semble toujours pas revenue de ses erreurs passées.
Pensant bien faire, elle s'est associée à des amies très chères, Olivia et Meghan, pour tester la fidélité des promis de jeunes fiancées bien souvent trop naïves et démunies. Face à la rouerie de ces jeunes hommes habitués à jongler avec les faveurs féminines, elles n'hésitent pas à jouer de leur charme tout en se cantonnant, bien évidement, aux limités imposées par les règles de la bonne société, et au secret le plus absolu.
Lucas Beaumont, au début du roman, qui reprend d'ailleurs la scène du troisième tome des Séducteurs, s'en retourne en Amérique au début du roman, laissant derrière lui, pour une année entière, une Catherine au cœur meurtrie et désabusé. Catherine est un personnage complexe, hantée par un complexe d'infériorité chronique et un sentiment d'insécurité qui l'empêche d'accorder facilement sa confiance. Lorsque Lucas revient et qu'il l'assure de son fervent amour, le temps de l'éblouissement ne fait pas long feu. Des révélations malheureuses la déstabilisent et la conduisent alors à le repousser. S'ensuivent alors, et ce jusqu'à la fin de l'histoire, d'incessants allers-retours, trois pas en avant, deux pas en arrière, de la part des deux amoureux entre lesquels la tension monte de manière incontrôlable. De vraies espoirs en douloureux faux-pas, Catherine devra à son tour regagner toute la confiance et l'amour de Lucas qui ne cesse pourtant de voir en elle la femme de sa vie.

Mon sentiment
Catherine est de ces héroïnes avec lesquelles j'ai du mal à me sentir à l'aise. A la fois très naïve et très manipulatrice. Très fragile et très obstinée. Exigeante pour les autres, elle ne cesse de mettre Lucas Beaumont à l'épreuve, de ses actes, de ses pensées, de ses erreurs passées et présentes. Si bien que lorsque le châtiment lui tombe sur la tête, à savoir la colère de Lucas (qui, entre nous soit dit, dure le temps d'un feu de paille), je n'ai pu m'empêcher de murmurer : "Bien fait pour elle...". Tout cela pour mener la jeune femme à la juste compréhension de ses fautes et surtout, à lui ouvrir les yeux sur l'amour qui lui tend les bras.
Lucas, à l'inverse, est un héros touchant, déterminé et viril à souhait. On en tombe facilement amoureuse... Tous deux n'ont pas froid aux yeux, et si les scènes d'amour se font longtemps désirer, une fois que les héros passent à l'action, elles font clairement augmenter la température de quelques degrés ! Leur attirance et leur complicité physique n'en sont que mieux rendues.
L'intrigue, plutôt riche, pour une romance de salon, m'a fait passer par des hauts et des bas, en jouant habilement des retournements de situations : Lucas est fou amoureux, Catherine le repousse,...  révélations, sensualité torride, histoires de famille, hésitations, mises en scènes mensongères. Le récit est habile et malgré certaines longueurs et le caractère de l'héroïne qui avait décidément du mal à passer, je l'ai lu avec plaisir, quoique en sautant quelques lignes parfois pour accélérer le mouvement.Ce n'est donc pas mon livre préféré de cette auteur.
La romance du tome suivant se dessine dans celui-ci : Rhys Wakefield, le comte de Granville, (Ah ! Quel prénom !), le troublant frère d'Olivia, plus que séduisant, et Meghan se battent froid, et ce qui s'est passé entre eux précédemment est un mystère qu'il me tarde d'éventer dans A Wicked Temptation prévu pour cet été.
A savoir : il faut avoir lu la série des Séducteurs avant de se lancer dans cette nouvelle série. Indispensable, sinon, vous risquez de vous perdre.
 / 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire