Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

dimanche 2 mars 2014

Noces scandaleuses de terri Brisbin

Tome 3 de la série "Les MacLerie"
Harlequin - Juin 2011
Titre VO : Possessed by the Highlander
Résumé éditeur : Ecosse, 1357. Poursuivie par un passé sulfureux qui a jeté le déshonneur sur elle et sa famille, Marian vit à l'écart, avec sa fillette. Un fragile équilibre qui vacille à chaque visite de Duncan MacLerie, l'émissaire envoyé pour négocier une alliance avec les Robertson. Et Marian est d'autant plus bouleversée que Duncan ne fait rien pour fuir la fascination qu'ils exercent l'un sur l'autre. Pire ! il semble ignorer le risque qu'il prend à venir ainsi la voir. Pourtant qu'adviendra-t-il de lui si on le surprend avec Marian la scandaleuse ? Si on apprend que l'homme chargé d'établir la paix avec les Robertson se compromet avec cette femme qui n'est autre que... la sœur honnie du chef de clan lui-même ? Pressentant le drame que pourrait déclencher leur passion, Marian s'efforce de refuser les attentions de MacLerie. En vain car un soir, le drame éclate...
L'histoire
Duncan MacLerie, croisé dans les deux tomes précédents, le cousin de Connor, tombe complètement sous le charme de Marian, celle que l'on surnomme, pour sa plus grande honte, la "catin du clan Robertson". Elle se dissimule et elle se tait, bâillonnée par un lourd secret, très étonnant, c'est bien la première fois que je vois évoquer un tel thème dans un historique highlander-moyen-âge. Duncan, le preux et honorable homme de confiance du clan MacLerie, lui permettra de revivre au grand jour, tout en douceur. Honorable, sensé, mûr et sûr de lui, ce Duncan, un bien joli personnage masculin que j'ai beaucoup aimé !

Mon sentiment
Cette histoire m'a davantage convaincue que les deux premiers tomes, je l'ai lue avec beaucoup de plaisir. Sans compter que Connor et Rurik, assortis de leurs épouses, sont assez présents, ce qui donne pas mal de caractère à l'intrigue. Mention spéciale aussi pour la tendresse qui émane de la petite fille de Marian, avec son amour des chevaux et des petits jouets en bois.
, 5 / 5


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire