Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

vendredi 14 mars 2014

Unclaimed de Courtney Milan

Tome 2 de la série "Turner"
Harlequin - Septembre 2011
Résumé éditeur (Traduction everalice): Son unique espoir de survie, ruiner l'homme qu'elle aime... Séduisant, fortuné et renommé, Sir Mark Turner est le célibataire le plus recheché de Londres et il est réputé pour son irréprochable caractère... Mais derrière cette réputation de vertu, il tient soigneusement en bride une nature passionnée... jusqu'à sa rencontre avec la belle Jessica Farleigh, la femme qu'il a attendue toute sa vie. Mais Jessica est une courtisane, bien éloignée de la noble lady pour laquelle Mark la prend. Au désespoir d'échapper à une vie qu'elle déteste, elle saisit sa chance lorsqu'un ennemi de Mark lui fait une offre qu'elle ne peut refuser : séduire Mark, et ternir sa renommée, afin de gagner une somme d'argent conséquente. Pourtant, lorsqu'elle en vient à connaître l'homme qu'elle doit détruire, Jessica doit choisir entre le futur dont elle a besoin et  cet amour impossible.
Un résumé plus que banal, non? Un golden-boy, une courtisane... du déjà vu?
Certes.
Mais.
Mais c'est Courtney Milan qui écrit l'histoire. Et quand Courtney Milan est aux commandes, je suis à présent quasiment sûre de lire quelque chose d'entièrement nouveau, de peu banal, d'extraordinairement frais et original. Un pastis envoûtant.
Bingo ! Ce livre est encore une fois un numéro gagnant ! Pourquoi? Eh bien, car...
Le héros est un personnage à nul autre pareil. Un héros vierge, déjà, ça ne se croise pas à tous les coins de rues dans l'espace romantique où les débauchés et les mâles alphas sur-testostéronés bourdonnent plutôt en abondance.
Mais attention. Vierge, ce jeune homme de 28 ans que l'on a rencontré quelques années plus tôt, dans le tome 1, en plein travail sur son Guide pratique de la Chasteté chez les hommes, il est bien vierge, mais pas innocent. Voilà un héros qui se réserve à la femme aimée, tout en reconnaissant, à la fois avec sérénité, mais aussi avec douleur, sa sensualité, ses désirs, et ceux de la femme qu'il aime.
Sir Mark Turner, nouvellement anobli par la Reine, Courtney Milan nous le présente d'entrée de jeu, dans son préambule, comme une rock-star des temps anciens... Un homme qui se dit ordinaire, quoique flirtant avec la perfection faite mâle, que le succès poursuit, et dont la pensée morale, pleine d'originalité et d'ambition, a été détournée par un phénomène de masse qui lui a échappé.
"I'm not a saint. I'm not a holy man. I just wrote a book."
 Mark, façonné par des expériences traumatisantes vécue dans son enfance,comme ses deux frères d'ailleurs, a décidé de se plier à une autodiscipline mentale rigoureuse. Pour lui, ce monde, façonné par et pour les hommes, ne fait pas justice aux femmes, à toutes les femmes.
"There is no such thing as a fallen woman - you just need to look for the man who pushed her." [...] I adhere to the law of chastity because I don't believe in pushing women - That's what it means to be a man."
Héros solaire, au charme imparable, il a une personnalité complexe et riche, à l'image des deux autres héros de la trilogie, Ash et Smite. Il sait flirter avec art et sensualité, et il dégage une masculinité très séduisante. Jouant avec les mots, avec beaucoup d'humour, il sait écouter et il respecte infiniment les autres et surtout Jessica qu'il identifie très vite comme sa bien-aimée, l'élue avec laquelle il veut faire sa vie. Très sexy et infiniment craquant, il joue de son redoutable sens de la répartie mais toujours avec honnêteté et dans la franchise la plus totale.
"Just because I happen to be a virgin does not mean I am content to share my fantasies at night with other men",
dit-il à Jessica lorsqu'il lui propose son manteau afin qu'elle se couvre la poitrine.
Car ce héros-là, comme toujours chez cette auteur, irradie de vie, peuplé d'ombres et de lumières mouvantes, fort et vulnérable, rayonnant et touchant, un homme de principes, fait de chair et de sang. Or cet enfant chéri de ses frères et de toute l'Angleterre sera confronté à la trahison de la femme qu'il aime.
C'est dire si Mark porte l'histoire, tant il est précieux, charmant, et idéal. Tout en restant cependant très humain.
J'ai adoré la façon dont il déstabilise complètement Jessica, dont il la dépouille de toutes ses idées préconçues et de toutes ses appréhensions, avec humour, tendresse et beaucoup de patience. Dont il la rend amoureuse de lui... Dont il la révèle, tant il sent en elle ce qu'elle montre et ce qu'elle cache, cette femme toute en contrastes.
Voici d'ailleurs les premiers mots qu'ils échangent, alors que le village entier désigne au héros vénéré Jessica, cette femme spirituelle et magnifique, comme une femme perdue :

"Mrs Jessica Farleigh, official town disgrace, at your service."
"Sir Mark Turner", he said. "I speak with the tongues of a thousand angels. Butterflies follow me wherever I go. Birds sing when I take a breath." [...]
She stared at him, unsure how to respond to that introduction. If Sir Mark had actually been mad, surely the matter would have been broached in the London papers.
"That must be rather disconcerting." she finally said. "You appear to have lost your butterflies."

La famille Turner, comme dans les autres tomes, a une saveur particulière. Ces frères-là sortent complètement des cadres ordinaires, leurs relations sont riches et travaillées, enchevêtrées de non-dits, et de culpabilité. Mais emplies d'amour et de tristesse aussi, elles prennent racine dans une histoire familiale très profonde. C'est un vrai privilège de faire leur connaissance !
Le cadre et l'histoire jouent une fois encore avec le titre, ce qui est le propre de la série :
Unclaimed, ce qui est / celui ou celle qui est non reclamé(e), non reconnu(e) pour ce qu'il est vraiment, celui ou celle que l'on rabaisse ou au contraire que l'on surestime ou que l'on mésestime.
Unclaimed, celui ou celle que l'on tait, qui est tu(e), que l'on tente de cacher, que l'on ne proclame pas à tous vents.
Tous ces sens prennent sens dans l'intrigue, où, comme d'habitude, les fils se croisent et s'entrecroisent en circonvolutions riches et chamarrées. Pour un roman plein de vivacité, de beauté, et de vérité.
Décidément, Courtney Milan est de ces auteurs avec laquelle il faut vraiment compter, de ces auteurs dont on a envie de recopier les phrases toutes les deux pages, grâce à son talent d'écriture et de narration, qui explore tous les registres, du plus grave au plus lumineux, en passant par une intense intelligence et une sensualité qui coupe le souffle.
Quelle image vais-je conserver précieusement de cette histoire?... Celle d'une belle jeune femme habillée de rouge et de rose qui souffle, à l'extrémité d'un champ, sur le duvet d'un pissenlit, en direction d'un homme au cheveux d'or dont la main, dans l'air, semble saisir l'invisible. Comme le souffle d'un baiser.
, 75/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire