Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

lundi 24 février 2014

Caribbean Scot de Kimberly killion

Kindle - Mai 2011
Résumé éditeur ( Traduction everalice) : Glenstrae, Ecosse-1614
Obligé de fuir l’Écosse et de renoncer à la direction de son clan, le renégat Reid MacGregor prospère en tant que chasseur de trésor dans les riches eaux des caraïbes. Mais il lui reste deux trésors à revendiquer : la bibliothèque perdue d'une ancienne prêtresse maya et la sauvage jeune fille qu'il a laissée derrière lui.Mary-Robena Wallace fait partie du clan rebelle des MacGregor en tant que guerrière à part entière. Désireuse de libérer son clan de la cruauté de leur roi, elle mène des raids le long des frontières aux côtés de ses parents... jusqu'au jour où cet homme diaboliquement séduisant qui émerge de son passé lui propose une offre qu'elle a du mal à refuser.Reid lui promet de l'or en échange de son expertise en tant que plongeuse dans les grottes sous-marines pour localiser un trésor dans les Caraïbes - mais tous deux savent qu'il attend autre chose. Ils font un marché pour sauver son clan, mais les fruits de ce paradis exotique et le baiser tentateur de ce traître sans scrupule la forcent à choisir entre son retour en Écosse, ou sa reddition à l’Écossais des Caraïbes.
Reid offered her the Garden of Eden, and she didn't know if she possessed the strenght to resist apple.
Vous avez l'esprit d'aventure?
Vous recherchez une romance historique atypique
Vous avez envie de fondre de tendresse, d'espoir, d'éclater de rire, de trépigner d'impatience, d'aller d'étonnement en étonnement, de verser quelques larmes, de monter en température, et de vous fondre dans le décor?
Plongez à corps perdu et partez à la découverte de ce trésor !
Entre les mains, c'est de l'or en barre que vous allez tenir.
Ne vous attendez à rien de classique. Highlanders, soit, mais rien que vous aurez déjà lu auparavant.
Une romance, oui.
Cette histoire d'amour toute en humanité démarre par un amour d'enfance teinté d'idéal, un amour qui, au fil des années et des épreuves de chacun des héros, devra s'épanouir malgré la rancœur ou  la culpabilité. Cet amour irrigue profondément tout le livre, si émouvant, que les larmes me montaient parfois aux yeux devant les difficultés de Reid pour conquérir Robbie. Or ce schéma classique est complètement réinventé, avec un vrai sens de la transgression, un chamboulement imprévu des codes romantiques, tout jalonné d'audaces romanesques.
Les personnages, principaux comme secondaires, sont détonants, et très proches de nous. Sensés, imparfaits, et très humains, en somme, ils se débattent dans des réalités ordinaires (la misère, la famille, l'amitié, la trahison), mais dans un cadre tout à fait extraordinaire : qui aurait eu l'idée de mixer les Highlands au Yucatan, région du Golfe du Mexique (si je ne me trompe pas) au début du 17ème siècle, le tout associé à des pratiques pratiquement scientifiques de plongée sous-marine ou d'archéologie et à des voyages en caravelle?
Car on est très très loin des standards habituels avec ce livre : en fait, on voyage, dans tous les sens du terme. Attendez-vous donc, dans les premières pages, à vous sentir un peu déboussolées. Romance historique = petit ronron, se dit-on sous cape, on commence à connaître les ficelles quand on en a lu quelques dizaines (voire plus).
Là, non, en fait, on perd vite ses repères, mais cette perte d'équilibre n'est que passagère et on a vite fait de retrouver sa ligne de flottaison. Sauf que ce n'est pas forcément le calme plat, on ne navigue absolument pas sur une mer d'huile.
Reid MacGregor est un homme sensible, intelligent, honnête, tendre et courageux, pas un matamore, non, juste un homme qui veut conquérir son amour d'enfance. Forcé par les événements, il a terminé son adolescence et commencé sa vie d'homme élevé dans une tribu du Yucatan, les Mopan, des descendants amérindiens des mayas qui sont à présent sa famille
Marie-Robena (Robbie), demeurée en Écosse, et profondément marquée par la misère et la vie de proscrite qu'elle mène avec le clan des MacGregor, sur cette terre d’Écosse si froide et difficile,  n'est plus la même que dans l'enfance. Elle a perdu de sa fraîcheur, de son innocence aussi. Toute en angle, elle peut être très impulsive, débridée, colérique, mais elle fait preuve aussi d'une grande loyauté, tout en étant courageuse et intelligente.
Conflit de loyauté, sentiment d'échec ou de trahison vont se confronter à une attirance physique indéniable dont l'un des deux ne se satisfait pas, loin de là, tout bercé qu'il est de rêves et d'idéal poétique (mon dieu, la chambre qu'il lui a construite à Rukux est simplement magique) : c'est elle son âme-sœur, la seconde aile du papillon, sa parfaite symétrie, toute en antagonisme, et pour elle, il est prêt à tous les sacrifices.
Ces héros si tranchés interagissent souvent dans un sens complètement inattendus ou font preuve de qualités incongrues. D'où un côté très vivant et dynamique. D'où aussi ce sentiment de douceur, couplé à une grande sensualité. Le personnage de Robbie est un personnage féminin rare, forte, séductrice, presque cynique et manipulatrice, mais elle reste curieusement très attachante. Quant à Reid, c'est le rêve fait homme, tout simplement, et on ne peut qu'en tomber amoureuse !
Que dire de plus? Je pourrais écrire sur ce livre pendant des lignes et des lignes encore, tellement il foisonne d'idées, de petites choses charmantes, drôles, graves, justes, avec en arrière-plan cette idée d'unité des peuples sur laquelle s'est basée l'auteur pour écrire cette histoire (vous aurez quelques notes explicatives à la fin du livre).
Le mieux, c'est de le lire.
Là, c'est le bonheur assuré : passion et sensualité sont très présents et originaux (je n'ai jamais lu une scène de "première" pareille, complètement inattendue !), comme l'humour, des réparties comme des situations  (l'héroïne cherchant le petit coin lors de son premier voyage en caravelle, ou le héros qui se fait pelotonner par un des favoris du roi James).
Aventures à foison, personnages et anecdotes savoureux, vivaces et colorés,  paysages terrestres ou sous-marins nets et contrastés, magnifiquement décrits.
Et une magnifique histoire d'amour, bien sûr ! 
Ne passez pas à côté ! 
A présent, l'idéal, ce serait une traduction VF...
 / 5



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire