Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

mercredi 26 février 2014

La loterie de l'amour de Lisa Kleypas

Tome 2 de la série "Les Gamblers"
J'Ai Lu - Juin 2009
Titre VO : Dreaming of you
Résumé éditeur : Dissimulé derrière une tenture, Derek Craven observe la salle de jeu où se presse une foule élégante. Chaque soir, son casino draine les joueurs les plus acharnés de Londres - et les plus fortunés... Chaque soir, c'est lui le véritable gagnant ! Né dans le ruisseau, élevé par des prostituées et des voleurs à la tire, il est à présent l'un des hommes les plus riches d'Angleterre. Et l'un des plus solitaires... Soudain, son regard accroche une silhouette féminine vêtue de velours bleu nuit. Du visage dissimulé par un masque, il n'aperçoit qu'une bouche pulpeuse, dont le sourire dévoile des dents parfaites. La chevelure auburn met en valeur un teint de lait et cascade sur des épaules nues. Le décolleté audacieux permet d'apprécier une poitrine somptueuse. Lorsque l'inconnue s'approche de l'endroit où il se cache, Derek ne peut s'empêcher de tendre la main pour l'attirer vers lui...
Derek Craven, insaisissable, animal en voie d'apprivoisement, noble et vulgaire, viril et violent, brut, tout en dureté, mais, et c'est là la magie de la romance, fragile aussi, maladroit et vulnérable : quel héros incroyable, un héros d'ombre et de lumière comme on les aime !J'ai lu son histoire avec Sarah en un éclair, car, après le tome 1, la grande question était de connaître l'élue qui dompterait ce concentré d'énergie à la fois sombre et lumineuse. Et je n'ai pas été déçue par Sarah, amoureuse à petits pas qui ne se torture pas avec de grandes illusions et qui garde les pieds sur terre, pile ce qu'il fallait à Derek !
Un seul épisode m'a dérangée, c'est celui du bal au club.
Tout de même, j'avoue que dans cet univers de maison de jeux, ou de personnages masculins au passé trouble et hanté, j'ai préféré Désirs enfouis de Hoyt, les deux Rules of Scoundrels de Sarah McLean, ou l'incomparable Broken Wing de Judith James, que j'ai trouvés plus sombres et plus fouillés. Néanmoins, un Kleypas, c'est toujours un régal, et une vraie garantie de quelques heures de lecture plus qu'agréables.
 / 5



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire