Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

vendredi 21 février 2014

L'empreinte de tes lèvres de Heather Snow


Tome 1 de la série "Les séductrices"
J'Ai Lu - Février 2014
Titre VO : Sweet Enemy
Résumé éditeur : Jeune intellectuelle, Liliana Claremont ne s'intéresse plus qu'aux sciences. Pourtant, lorsqu'elle reçoit une invitation pour une garden-party, elle saute sur l'occasion, voyant le moyen de se rapprocher du comte de Stratford et de découvrir enfin la vérité sur la mort de son père. Mais elle n'avait pas pensé qu'elle pourrait tomber amoureuse de G. Wentworth.

Lu en VO.

Sans doute vais-je me montrer très injuste envers ce roman qui, partout, récolte des compliments. Il est très rare que je ne me reconnaisse pas dans un avis général. La qualité d'un roman, lorsqu'elle est indéniable, me touche d'habitude autant qu'un autre lecteur. La déception est d'autant plus cruelle que je me faisais une joie de découvrir celui-ci depuis des mois.
Malheureusement, la magie n'a pas opéré, et ce pour une très simple raison : j'ai horreur qu'une héroïne mente au héros, ou qu'elle le croit pendant une bonne partie de l'histoire assez vil pour avoir organisé ou couvert des actes meurtriers. J'ai horreur de ce sentiment permanent de manipulation. Et je n'arrive tout simplement pas y croire sans être convaincue, au fond, de la bêtise d'une héroïne qui ne cesse d'interpréter tout et n'importe quoi dans le plus mauvais sens possible. Sans compter que Geoffrey, le cœur en bandoulière, est de ces héros au cœur tendre qu'on n'a certainement pas envie de voir souffrir. Chaque situation me semblait fausse et me mettait mal à l'aise. Puis lorsque l'intrigue s'est un peu dénouéedans la seconde partie, le changement de ton, avec la focalisation sur l'enquête policière, m'a complètement désarçonnée.
Le roman peut plaire. En fait, moi, je l'ai carrément lu à reculons. J'ai tressauté pratiquement à chaque page. D'énervement. Ou de mauvaise humeur. Mince alors, qu'il est déplaisant de commencer une nouvelle série sur une note aussi négative...
, 5 / 5




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire