Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

samedi 22 février 2014

Un désir de vengeance de Zoë Archer

Tome 1 de la série Les Justiciers
J'Ai Lu - Novembre 2014.
Titre VO : Sweet Revenge (Juin 2013)
Résumé éditeur (Traduction everalice) : En matière de vengeance, le désir est toujours dangereux.
Lorsque Jack Dalton s'évade de la prison de Dunmoor, il n'a qu'une pensée en tête : retrouver l'aristocrate qui a assassiné sa sœur, et le faire payer. Mais lorsqu'il arrive dans l'auberge qui, selon les rumeurs, héberge Lord Rockley, ce sont trois étrangers bien apprêtés qui l'accueillent. Et la belle blonde pointe un pistolet vers sa tête...
En rejoignant Nemesis, Unlimited, Eva Warrick est devenue bien plus que la jeune lady bien élevée qu'elle semble être : elle sait tirer, se battre et mettre hors de combat n'importe quel homme, dans sa quête de justice, alors que l'injustice est le lot commun des innocents. Ce détenu robuste ne l'effraie pas, bien qu'elle soit consternée par leur attraction réciproque. Ses partenaires et elle ont besoin de l'aide de Jack pour coincer Rockley, mais Eva découvre qu'elle désire que Jack soit tout à elle pour de bien scandaleuses raisons...
Lu en VO.
L'histoire
Sweet Revenge, c'est un de ces romans qui cache bien son jeu. La lecture du résumé, qui reste assez classique quoique attrayant, ne laisse pas forcément présager des multiples effets de surprise que contient cette formidable perle. 
Complètement innovant en romance historique, vif, percutant, et diablement sexy. Les impressions finales, même plusieurs jours après sa lecture, gagnent encore en vigueur. Avec l'envie quasi imparable de le relire.
Tout commence par l'évasion de Jack Dalton. Avec quelle  virtuosité ! Pour quel personnage ! Emprisonné depuis 5 ans pour une tentative de meurtre à l'encontre du meurtrier de sa sœur, cette force de la nature a remâché, jour après jour, sa colère, son désir suraigu de vengeance, sa violence rentrée, son explosive énergie. C'est cette bombe à retardement que l'association Nemesis, Unlimited a décidé d'utiliser contre Lord  Rockley, une belle crapule, un sacré s... qui n'hésite pas à user et abuser de tous et de surtout, de toutes. Une cible commune, soit, encore faut-il apprivoiser la bête, ce géant tout en muscle et en rancœur qui fait face à ces courageux justiciers des années 1880. Un héros fabuleux, issu du ruisseau, à des années lumières des aristocrates qu'il méprise souverainement, maniant l'argot comme ses poings, avec virtuosité et  pugnacité. Un homme debout qui a fait face à sa misère, fils et frère de prostitué, petit voleur qui a survécu à la force de ses poings. Un ancien boxeur, devenu garde du corps. Estimé pour sa masse musculaire et sa force herculéenne. Brut, et presque illettré, il est carrément étonnant. Peu à peu, ce personnage hors du commun gagne en profondeur, en révélant toute l'étendue de ses capacités mentales qui sont loin d'être aussi méprisables que lui-même, et à fortiori les autres, les estiment. Son intuition, sa mémoire, sa finesse intérieure, seront d'ailleurs très bien exploitées par l'équipe, et notamment par Eva qui fait preuve d'une incroyable pédagogie pour les mettre à jour. En résumé, c'est un taureau prêt à enfoncer toutes les portes qui se permettent de l'arrêter dans sa quête.
Sa rencontre avec Eva, un pilier de l’association Némésis,  est une merveilleuse aventure. Si vous aimez les héroïnes fortes, qui savent se battre aussi bien avec leurs pistolets, leurs poings ou leurs pieds, que leur mots, vous l'aimerez. Elle est extraordinaire, tout simplement. Elle-même issue d'un milieu très modeste, fille de missionnaire, elle tient à son indépendance et repousse fièrement tout sentiment d'attachement qui pourrait la priver de vivre pleinement ses missions rédemptrices. Dès leur rencontre, ils ne se quitteront plus, et ces pages et ces pages de dialogues et d'action sont constellées d'une sensualité à fleur de peau. Leur attirance et leur complémentarité sont purement magiques. Deux caractères forts. Deux destins solitaires qui vont se révéler avec l'autre. Magnifique, tout simplement. La tension sensuelle, dès la première rencontre, crépite, et ne se relâchera pas jusqu'à la fin.
Mais les qualités de ce roman vont encore au-delà. L'intrigue, la poursuite du vilain de l'histoire, est parfaite, maîtrisée de bout en bout, dans un climat sombre et très fin de siècle. On a de l'action du début à la fin. Des poursuites, des missions, avec en arrière-plan, les bords de la Tamise, glauques et poisseux, ou la brutalité et la violence des clairs-obscurs de corps qui se cachent ou qui se combattent, sur fond de chantier de construction du Tower Bridge. Ainsi que cette violence, feutrée et policée, guettant ses proies sur des parquets cirés baignés d'airs de valse.. 

Mon sentiment
Je me suis fait la remarque, avec une délectation certaine, que je me trouvais, moi qui suis une fervente lectrice d'historiques, de l'autre côté du miroir : le séduisant aristocrate, riche, sûr de lui, à qui rien ne résiste, est ici le méchant, sadique et cruel, tandis que la lie de la société, le portier issu des bas-fond, se fait  justicier, spectateur lucide et écœuré de ces ballets gangrené de la haute société. Étonnant revirement ! La couverture, parfaite, illustre d'ailleurs idéalement le caractère ténébreux et sexy de l'ensemble.
Un dernier mot, pour clore cette tartine, sur les personnages secondaires. Après tant de louanges, vous vous doutez bien qu'ils ne sont pas en reste. L'équipe des Nemesis, comme une espèce de Mission Impossible des temps victoriens, est diablement séduisante. Je les ai tous aimés, et je n'ai qu'une angoisse, c'est que l'auteur n'aille pas au bout de la série !
D'ailleurs le deuxième tome vient de sortir, sur Simon le bel aristocrate, qui ne cesse de se prendre le bec avec Jack tout au long du tome 1, d'une manière délectable et très viril ! Ce tome 2-là ne va pas prendre beaucoup la poussière dans ma liseuse.
, 5 / 5


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire