Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

jeudi 13 février 2014

L'amour sans entrave de Pamela Clare

Tome 1 de la série " La famille Blakewell"
J'Ai Lu - Septembre 2011
Titre VO : Sweet Release
Résumé éditeur : Pour 5 livres cash, le prisonnier est devenue sa propriété. Bien que Cassie déteste le trafic d’esclaves, elle a besoin de bras pour sa plantation de Virginie et cet homme dévoré par la fièvre mourait de façon certaine si elle le laissait. Mais quand Cole Braden se remet de ses blessures et que son torse musclé bronze sous le soleil, Cassie comprend qu’il est bien plus dangereux que les renseignements qu’elle a sur lui le laissent supposer. Il peut lui couper le souffle d’un regard ou attiser son désir d’une seule caresse.
Enlevé, battu et doté d’un nouveau nom, Alec est passé de dirigeant d’un chantier naval anglais à quatorze ans de travaux forcés dans les colonies américaines. Là, on le connaît sous le nom de Cole Braden, condamné pour avoir violé des femmes. Et bien qu’il rêve de s’emparer de la beauté rousse qui l’a acheté, il sait que son seul espoir de gagner le cœur de Cassie et sa propre liberté est de prouver sa véritable identité.

L'histoire
Certains ingrédients avaient un air de déjà vu et m'ont fait plus d'une fois penser à Rosemary Rogers (les Mississippi) et à Karen Robards. On trouve ici effectivement tous les éléments qui font d'une romance une grande aventure, mais, un peu trop forcés à mon goût : la perte de mémoire du héros pendant son voyage, la situation familiale de Cassie, les rapports entre les personnages secondaires ou leur nombre, ainsi que les scènes finales font un peu figure de ressorts trop classiques dans ce genre d'histoire.

Mon sentiment
Pas un grand coup de cœur. Mais je l'ai lu pratiquement sans interruption, grâce à une intrigue qui ne faiblit pas et à la qualité d'une écriture facile et fluide.
D'un côté, le volet "Nouvelle Amérique" m'a peu laissée sur ma faim et j'aurais aimé qu'il soit plus développé.
De l'autre, les héros, lui surtout, ne m'ont pas fait craquer comme je l'aurais voulu. Alec n'a pas pris corps dans mon esprit, je l'ai trouvé plutôt lisse, avec son étrange emploi du temps, pas vraiment celui que l'on attend d'un travailleur en état de servitude, et toujours un peu "à côté", presque absent, en fait. Cassie est bien plus originale, en gestionnaire d'un grand domaine agricole, par la force des choses...
Pour rappel, ce roman est le premier de Pamela Clare.
Au final, j'ai quand même aimé leur histoire, suffisamment pour me convaincre de continuer avec celle de Jamie, qui a lieu une vingtaine d'années plus tard.
, 5 / 5


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire