Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

jeudi 20 février 2014

La belle du Mississippi de Rosemary Rogers

Harlequin - Décembre 2012
Titre VO : An Honorable Man
Résumé éditeur : Fille d'un riche sénateur, Cameron Campbell mène depuis toujours une existence dorée dans la plantation familiale d’Elmwood. Mais son bonheur vole en éclats lorsque le capitaine Jackson Logan, avec qui elle vit sa première romance, décide de rompre brutalement. Comment ose-t-il la traiter d’enfant gâtée alors qu’elle aurait renoncé à tout par amour pour lui ? Blessée, Cameron se persuade qu’elle ne pourra jamais lui pardonner…
Six ans plus tard, à l’aube de la Guerre de Sécession, le capitaine Logan est de retour… Et si Cameron n’a pas oublié l’affront subi autrefois, elle ne peut contenir le trouble que ces retrouvailles éveillent en elle. Pourtant Jackson, lui, ne daigne pas lui accorder la moindre attention, et semble davantage préoccupé par le mystérieux message qu’il est venu transmettre au sénateur Campbell. Un message qui, Cameron l’apprend bientôt, la contraint au pire : placer son destin entre les mains de l’homme qui l’a trahie...
L'histoire
Je ne me suis pas vraiment forcée pour le terminer ! J'avais pourtant un peu peur en le commençant, le côté tête-à-claque-fifille-gâtée de l'héroïne, en filigrane dans la présentation, ne m'emballait pas plus que ça.
Heureuse surprise : cette Cameron Campbell est loin d'être la jolie nunuche du sud à laquelle on aurait pu s'attendre. Cette jeune femme de 23 ans, déçue par un amour de jeunesse, m'a beaucoup plu. Elle est, en quelque sorte, le fils de la maison : passionnée de chevaux, à l'aise dans les discussions politiques qu'elle mène, en toute complicité, avec son père, le sénateur Campbell, elle n'en oublie pas pour autant sa grâce féminine et sait se corseter dans de belles toilettes lorsque les circonstances l'exigent. Fidèle et aimante, elle est très attachée à sa "suivante" d'enfance, Taye : elle ne cesse de vouloir la mettre en avant, malgré son métissage, lourd à porter dans cette époque et ce lieu où l'esclavage est encore un rouage essentiel à la bonne marche de ces grandes propriétés agricoles. Attachée à ce domaine bâti à pleine main par un grand-père arrivé d’Écosse, elle rêve, à l'instar de son père renégat, d'un monde où la couleur de la peau n'influe plus sur le destin et où chacun puisse faire ses choix en toute liberté.
Mais Cameron est aussi une jeune femme qui a des idées bien arrêtées. Ce Jackson Logan, si séduisant, si nonchalant, qui l'a rejetée après avoir plus que flirté avec elle, six ans auparavant, ne peut être qu'un vaurien, sans foi ni loi, un vrai serpent à la langue dorée. Or elle est incapable de lui résister. On la comprend, il dégage un charme certain, cet homme de douze ans son aîné, mystérieux aventurier venu du nord qui, à la fois, la repousse et l'attire, s'approche et s'éloigne, un vrai yoyo. J'ai beaucoup aimé le héros : la tête sur les épaules, courageux, engagé, fort et tendre à la fois, il ne jure pas que par sa passion, mais il veut rester fidèle à sa vie et à ses engagements, conscient d'avoir à parfois faire passer ses élans amoureux après ses devoirs. Vraiment un très beau personnage masculin. Qui reste justement en retrait, une bonne partie du roman. Dommage. Mais qui se rattrape ensuite, évidemment !
Leur histoire commence à l'orée de la guerre de Sécession, en 1861. Lorsque la guerre se déclare, elle reste assez lointaine, mais influe sur le destin de nos personnages. J'ai d'ailleurs trouvé ce traitement plutôt original, avec notamment la fuite des esclaves vers le nord et l'organisation de réseaux clandestins. Cameron verra son univers basculer complètement, elle et ses proches vivront des moments dramatiques, mais bien des événements positifs en découleront aussi : ses yeux se dessilleront sur la véritable personnalité de Jackson Logan, tandis que des secrets de famille verront le jour (son père et son amante, la place de Taye, ou le rôle de son frère, qui prend une place non négligeable dans la part de malheur qui accable le domaine).

Mon sentiment
J'ai lu le tout avec beaucoup de plaisir, sans voir le temps passer, mais, et c'est presque étrange de dire ça de cette auteur réputée pour son écriture et ses caractères un rien sauvages, j'ai regretté de ne pas ressentir davantage de passion, bien que les échanges sensuels entre les héros tiennent une grande place. Leur relation a manqué, à mon goût, de relief, de connivence et de tendresse. Ils sont très attirés l'un par l'autre, vivent de beaux moments - lui se met en quatre pour lui venir en aide, elle ne cesse de penser à lui - mais pourtant je les ai trouvés un peu froids, ou plutôt, je crois que c'est l'écriture qui m'a semblé un peu survolée.Mais en fait, étonnamment, il m'est un peu difficile de bien analyser mon ressenti.
J'entame allègrement tout de même la suite, Retour dans le Mississippi, car je reste sur une impression plus que positive ! Voilà un beau roman plein d'aventures, d'histoire, d'attachants personnages et de paysages pittoresques.
, 75 / 5


2 commentaires:

  1. Dommage que les Mosaïc soient si chers sinon je craquerais sur toutes les sorties. :)

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai qu'ils sont chers mais je les trouve si beaux que je craque parfois... Je t'avoue que je me les offre sur les sites d'occasion, en général ;-)

    RépondreSupprimer