Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

mercredi 26 février 2014

Souvenirs de Lisa Marie Rice

Tome 1 de la série "Liaisons sulfureuses"
J'Ai Lu - Novembre 2010
Titre VO : Dangerous Lover
Résumé éditeur : La vie n'a pas épargné Caroline Lake. Après avoir perdu ses parents, puis son jeune frère, elle doit rembourser d'énormes dettes. Dans la petite ville où elle a grandi, elle vivote en accueillant des hôtes dans sa propriété de Greenbriars. C'est là que débarque en pleine tempête de neige un inconnu qui se présente sous le nom de Jack Prescott. Ex-ranger, il revient d'Afrique et demande à loger chez Caroline qui, contre toute prudence, accepte. Malgré ses airs sombres et inquiétants, il a tout de suite éveillé en elle un désir inavouable. Elle ignore qu'il la connaît bien, et qu'il est encore plus dangereux qu'elle ne le soupçonne...
Quel univers fascinant ! J'en suis encore tout étourdie !
Lisa Marie Rice a une façon incroyable de lier l'extrême sensualité à la passion et à la tendresse, voire à la tristesse, que je n'ai encore rencontrée nulle part. Avec un intense sentiment de danger et de forces violentes aux aguets.
Ici, elle manie d'ailleurs cette violence à l’extrême, et s'il est vrai que l'évocation des faits barbares liés à la guerre sont durs à lire, ils n'en en font que plus ressortir la forte relation qui lie les deux héros, éloignés de tout cet arrière-plan, dans une espèce de huis-clos tout en grâce où ils apprennent à se (re)connaître.
Si bien que lorsque la violence a surgi, l'accélération du rythme m'a happée. La fin, même si elle est très abrupte, m'a semblé parfaite, ramassée en une espèce de plan noir et très cinématographique : en une phrase, tout est dit. C'est concis, c'est scotchant !
J'ai aussi adoré le traitement des personnages secondaires, très présents, et très attachants.
Quant à Drake, le héros du tome 2, il est déjà époustouflant...
Et puis je suis restée béate devant le fabuleux Jack Prescott, tout en puissance et en mâle assurance, qui est hypnotisé par Caroline depuis son adolescence. Ces deux héros meurtris sont en plus très émouvants, ce qui a rajouté une dimension supplémentaire aux scènes d'amour.
C'est un vrai coup de cœur pour moi !
 / 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire