Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

samedi 8 février 2014

Le bel été de Lauren de Mary Balogh



Préquel 2 de la série "The Bedwyn"
J'Ai Lu - Février 2013
Titre VO : A Summer to Remember
Résumé éditeur : Abandonnée aux pieds de l’autel un an plus tôt, Lauren Edgeworth n’aspire plus qu’à s’établir à Bath et à rester célibataire. Encore faut-il éviter tout mariage... La solution ? Passer pour fiancée et compromise, en s’acoquinant avec le plus perfide débauché. En somme, accepter le temps d’un été la proposition de lord Ravensburg...

Lu en VO
A novel to remember !!
Je n'ai pas pu me retenir : après avoir achevé "Une nuit pour s'aimer", il me fallait poursuivre l'aventure, et je l'ai donc lu en anglais, en janvier 2013, la sortie de la traduction étant programmée pour février 2013 ! Lu, un faible mot ! Dévoré, englouti, en moins d'une journée ! Le monde alentour a disparu...
J'en reste abasourdie, assommée par la richesse et la variété des sentiments qui m'ont assaillie pendant la lecture de ce roman. Merveilleusement intelligent, sensible, passionné, vivant, il m'a fait à la fois frémir et pleurer, et ses scènes colorées tournent encore dans ma tête comme un kaléidoscope, de geste, de paroles, de lieux, de couleurs, de douleurs, de chagrin, de joie, de tendresse et de bonheur : la bagarre dans Hyde Park, le premier bal, Vauxham, la roseraie, la cabane au fond des bois,  la présentation aux Bedwyn, Syd et Jerome (et la bouleversante scène de réconcialition avec le jeune frère de Kit), toutes les scènes en fait vibrent d'une énergie incroyable. 
On y croise les personnages qui peuplent les autres romans de l'auteur : Sydnam Buttler et son histoire douloureuse (développée dans "inoubliable amour"), Joseph, moins présent que dans le premier (mais on le suivra dans "Au mépris des convenances"), Witleaf, tout jeune homme - il a 20 ans -(dont nous ferons plus ample connaissance dans "Un instant de pure magie"), Gwendoline, l'héroïne du dernier roman de l'auteur (The Proposal", tome 1 de sa nouvelle série) et ces Bedwyn si accrocheurs déjà dont je ne peux qu'anticiper le plaisir de la découverte dans la série qui leur est consacrée (et je ne pourrai pas attendre la traduction en français, vu le nombre de livres, ça va prendre des...années? Donc, vive la vo, et c'est vrai que l'écriture de Balogh reste asez simple à lire ! Ouf !)

Comme souvent, à la lecture de la plupart des romans de Mary Balogh, j'ai été accompagnée tout du long par cette petite musique si particulière, à la fois mélancolique, poignante et douce,  qui émane de ses textes. Mais vraiment, cette musique, un orchestre à corde, lent, dense, résonne à la lecture de certaines pages ; c'est très étonnant !
Vue la richesse des thèmes abordés, la rédemption, le pardon, la souffrance - physique comme morale -, l'acceptation de soi, l'ouverture aux autres, la diminution physique, la guerre, la liberté individuelle, ce livre irradie, vrai concentré d'émotions, traversé par les fulgurances amoureuses du couple principal.
Le seul bémol, c'est que je trouve le titre français bien fade (en anglais, il est bien plus beau : "A Summer to remember" !) Il sera rangé dans le firmament de ma bibliothèque , loin au-dessus des simples étoiles, un vrai soleil à lui tout-seul !
 / 5



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire