Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

mercredi 26 février 2014

Irresistible de Mary Balogh

Tome 3 de la série "Les quatre guerriers de l'Apocalypse"
Jove Books - 1998
Résumé éditeur (Traduction everalice) : Sophia Armitage était une amie, effectivement. Elle avait convenu d'aider Sir Nathaniel Gascoigne à trouver un époux à sa cousine Lavinia, dans la brillante ville de Londres - espérant bien s'en trouver un aussi. Sophia savait que la chance n'était pas avec elle. Les hommes ne semblaient tout simplement pas la trouver attirante - pas de cette manière. Même son défunt mari l'avait traitée davantage comme une amie que comme une épouse. Mais un événement hautement choquant eut lieu à Londres - Sophia se retrouva dans les bras de Nathaniel en personne ! Cette indiscrétion ne mettait pas seulement en péril leur amitié de longue date, mais elle révélait aussi la passion profonde qui remettait en cause tout ce que Sophia aurait jamais cru comprendre d’elle-même.
L'histoire
Sophie Armitage, veuve de 28 ans, retrouve, au hasard d'une promenade matinale dans Hyde Park, les quatre officiers que son époux Walter, lui aussi officier pendant la campagne d'Espagne et qui a ensuite trouvé la mort à Waterlo, avait surnommés "les quatre guerriers de l'Apocalypse".
Trois ans ont passé depuis leur dernière rencontre. Mais ils se retrouvent tous avec cordialité et chaleur, les quatre jeunes hommes aguerris heureux de pouvoir renouer avec celle qu'ils surnomment affectueusement "cette bonne vieille Sophie".
Deux d'entre eux sont mariés, Rex et Keneth, les héros des tomes 1 et 2. Eden et Nathaniel, quant à eux, ont prévu de jouir de leurs prérogatives de célibataires pour cette Saison londonienne : parties de cartes effrénées, nuits de plaisirs en maison close et autres galipettes...
Cela faisait deux ans que Nathaniel était confiné sur son domaine, où il a gagné en maturité depuis le retour de Waterloo. Responsabilisé, conscient de ses devoirs, il a à cœur dorénavant de mener à bien des projets de mariage pour sa plus jeune sœur et pour la cousine, Lavinia, dont il est le tuteur.
Eden, lui, éternel  séducteur sans attache particulière et play-boy au charme canaille, entend briller de tous ses feux sans se laisser mettre la bride au cou.
Mais insensiblement, chacun de ces jeunes trentenaires va évoluer.
En effet, très vite, Nathaniel ne se satisfait plus des seuls relations tarifées que Londres peut lui proposer. Monnayer son plaisir lui fait horreur. Il rêve d'une relation simple, d'égal à égal et sans contrainte, juste basée sur le bonheur de partager et la liberté de choisir. Nathaniel, c'est un modèle de gentleman honnête, rigoureux, sensible, patient, et irrésistible, au sourire ravageur et à la stature imposante.
Et c'est ainsi que Sophie et Nathaniel entament une liaison, sans promesse, sans engagement, mais dans laquelle chacun projettera, en secret, ses rêves et ses désirs de bonheur.
Pendant ce temps, Eden se fait mener par le bout du nez, et c'est une des réussite de ce roman de faire savourer à ce point une romance secondaire. Que c'était drôle de le voir succomber aux charmes acariâtres d'une jeune femme de 24 ans farouche, indépendante et qui n'a pas froid aux yeux. Ses relations avec Lavinia sont très amusantes tout au long du roman, et elles apportent beaucoup de fraîcheur.
Les deux romances, menées en parallèle, sont sous-tendues par une intrigue liée à un chantage auquel est soumise Sophie , qui concerne le passé de son époux ( un contenu plutôt étonnant d'ailleurs pour Mary Balogh).

Mon sentiment
J'ai beaucoup apprécié, comme d'habitude, l'habileté avec laquelle l'auteur fait évoluer ses personnages masculins, ainsi que les rapports entre les quatre amis et les femmes des deux premiers.
Par contre, je me suis un peu sentie noyée sous la déferlante de personnages affiliés qui accompagnent chaque famille, et j'avoue que j'avais un peu de mal à m'y retrouver. Une autre réserve, c'est la relative froideur de Sophie, et son côté "maîtresse d'école" qui m'ont assez agacée tout au long de sa relation avec Nath... Même si elle est tenue à une grande réserve, je n'ai pas ressenti chez ce personnage d'élan passionné.
Mais cette façon d'aborder une histoire d'amour basée sur l'amitié était vraiment très originale. En fait, il m'a juste manqué un petit crescendo passionnel sur la fin... Dommage.
, 5 / 5



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire