Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

mercredi 19 février 2014

La justicière de Boston de Linda Francis Lee

Tome 3 de la série "Les frères Hawthorne"
J'Ai Lu - Avril 2004
Titre VO : Nightingale's Gate
Résumé éditeur : Boston, un assassin rôde la nuit dans les allées que fréquentent les prostituées. Sur dénonciation d'un témoin, la police arrête Lucas Hawthorne, propriétaire du Nightingale's Gate, un club à la réputation sulfureuse. 
Benjamin d'une famille distinguée, Lucas se plaît à transgresser les convenances et entretient avec satisfaction son image de brebis galeuse. On le dit excessivement riche, redoutablement séduisant et suprêmement arrogant. 
Conscient d'être, cette fois, dans de sales draps, il choisit comme avocate la fille du procureur général de l'État du Massachusetts. Alice Kendall est, certes, débutante dans la profession, mais la présence d'une femme à la défense influencera favorablement le jury. 
Lucas a tout prévu. Enfin, presque tout, car Alice est infiniment plus désirable qu'il ne l'avait imaginé...
L'histoire
Dans ce tome, la pression sociale due à la rigueur de cette haute société bostonienne se fait moins sentir que dans les deux précédents. L'enjeu est ailleurs, avec l'intrigue policière.
Lucas est un héros comme je les aime, profond, à multiples facettes, à la fois mauvais garçon et tendre, inquiet, vulnérable, plein de morgue et de prestance, qui s'est construit une carapace à l'abri de son club de jeu. Alice Kendall, jeune avocate atypique en cette fin de 19ème siècle, va le tirer d'un bien mauvais pas à la force du poignet. L'enquête qu'elle mène, puis le procès, sont extrêmement bien rendus, sans ennui ni temps mort, avec des rebondissements fins et habiles, qui tiennent en haleine, en même temps que la relation entre les deux héros prend de l'ampleur. Le tout dans un équilibre harmonieux, avec une nette accélération dans la seconde partie, ce qui n'a pas été pour me déplaire.

Mon sentiment
Mon préféré des 3, sans aucun doute ! Tensions dramatique, psychologique et romantique sont au rendez-vous, ce qui rend la lecture très addictive !
C'est en plus un réel plaisir de retrouver cette famille Hawthorne au patriarche si atypique, brutal, dur et cynique qui n'a épargné personne tout au long de sa vie, et sa femme Emmaline, un personnage secondaire touchant et attachant. Comme tous les personnages de cette série en fait. 
Une excellente surprise, j'ai adoré !
, 25 / 5


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire