Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

dimanche 16 février 2014

La folle passion d'une lady de Christine Merrill

Tome 2 de la série "Ladies & rebelles"
Harlequin - Décembre 2013
Titre VO : Lady Drusilla's Road to Ruin
Résumé éditeur : Angleterre, 1815. Depuis qu’elle a passé l’âge où une lady se doit d’être mariée, Drusilla n’a plus qu’un rôle dans la vie : servir de chaperon à sa jeune sœur. Aussi, quand cette dernière prend la fuite avec son professeur de danse, se sent-elle obligée de partir sur les routes à sa poursuite. Elle ignore encore qu’à trop vouloir préserver la vertu de sa sœur elle risque de perdre la sienne. Car les chemins ne sont pas sûrs. Harcelée par un individu un peu trop entreprenant dans une malle-poste, elle réussit à se débarrasser de l’importun en se faisant passer pour la sœur d’un autre voyageur, John Hendricks, qui se trouve là. Amusé et séduit, ce dernier accepte de jouer les grands frères, ce qui les conduit bientôt à partager la même chambre, puis le même lit. Une union sans lendemain, hélas, car Drusilla sait bien que le duc de Benbridge, son père, ne saurait tolérer que sa fille fréquente un roturier.
L'histoire
Point original dans ce petit historique : le héros n'est ni un aristocrate, ni un roturier fortuné. Il n'est que l'ancien secrétaire particulier du héros du tome 1, en rupture d'emploi, et, au début de l'histoire, désespéré et désabusé par l'amour sans espoir qu'il ressent pour la femme de son ex-employeur.
C'est dans la malle-poste qui doit l'emmener vers nulle part, à savoir un point diffus d'Ecosse où il pourra ensevelir sa peine, qu'il rencontre Lady Drusilla, une fille de duc réservée et d'un abord plutôt glaciale. La demoiselle a besoin d'aide. Ni une ni deux, John se met à son service. Le voilà employé à la sauvegarde et au bien-être de la belle aristocrate.
Partant de là, leur aventure les entraîne sur la route, entre auberges miteuses, chevauchées pluvieuses et actes carrément illicites et abracadabrantesques, à la poursuite de la sœur cadette de Drusilla.
Durant ces quelques jours pleins de péripéties, leurs relations vont alterner entre attirance, et réserve aristocratique ou emplie de déférence, soufflant le chaud et le froid, avant qu'ils se tombent dans les bras. Car le principal est là : chacun reconnaît en l'autre celui qui ne trouve sa place que difficilement au sein de ses congénères, un de ces êtres qui passent derrière les autres pour ramasser les plâtres. Et leur complicité physique est évidente. D'ailleurs, les scènes d'amour sont drôlement shhhhhhhhouf pour de l'historique, je trouve !

Mon sentiment
Si vous cherchez un petit roman à lire en quelques courtes heures, celui-ci est un bon choix. Pas prise de tête pour un sou. J'aurais juste aimé que les caractères soient plus développés, mais j'ai tout de même apprécié ce renversement des genres : pour une fois, l'homme n'est pas le puissant, et la dame n'est pas une pauvrette jeune femme en perdition, même si elle a clairement besoin d'aide.
Bon, c'est loin d'être le roman du mois (rare en historique harlequin, surtout en régence, je trouve), ni vraiment piquant, ni très spirituel, ou enlevé, mais il se laisse lire. Honnête... Ne serait-ce que pour ce héros déconcertant. 
  , 75 / 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire