Une citation

UNE CITATION
A slow grin spread across Trent's face.
"I believe it's time for bed," he said conversationally.
"It's not even time for luncheon," she protested.
Her husband's smile hadn't a trace of that quiet darkness he usually carried with him.
"That was a ducal order," he clarified, eyes gleaming.
It was foolhardy to let him know how much she adored that commanding tone, so she just slipped from the table. He grabbed her arms.
My American Duchess - Eloisa James

jeudi 20 février 2014

Un infréquentable vicomte de Caroline Linden

Tome 1 de la série "Scandales"
J'Ai Lu - Mars 2015.
Titre VO : Love and other Scandals (Juillet 2013)
Finaliste catégorie Historical Romance aux Rita Awards 2014
Résumé éditeur (Traduction everalice) : Joan Bennet en a assez de faire tapisserie. Grâce à quelques délicieuses histoires de scandales tristement célèbres, elle a fort bien saisi ce qu'elle raté en étant vieille fille. Est-ce que même un simple flirt serait trop demander pour elle?
Tristan, Lord Burke, identifie tout de suite Joan comme ce qu'elle est : une source d'ennui. Non seulement c'est la sœur de son meilleur ami, mais il semble aussi qu'elle le surprenne toujours dans une situation désavantageuse. La seule manière pour lui de l'emporter dans une dispute, c'est de l'embrasser d'une manière insensée. Il donnerait n'importe quoi pour lui ôter ses robes informes. Mais n'importe quelle action de cet ordre lui coûterait son statut de célibataire, ce qui serait affreux - n'est-ce pas?
Lu en VO.

Elle et lui, dans leur jeunesse, se sont croisés ponctuellement. Chacun a grandi, chacun est entré dans l'âge adulte, chacun essaie à présent de se faire une place dans cette société, qui, d'une manière ou d'une autre, les a mis affectivement sur la touche. Lui, parce qu'il semble ingérable, irrévérencieux et farouche, elle, parce qu'elle ne correspond en rien aux canons de la beauté féminine, tout en rondeur et en courageuse  impertinence. Chacun pourtant se languit d'autre chose, chacun veut passer le pas, s'installer, se sentir apprécié et reconnu pour ce qu'il est, en un mot, aimé.
Ce que j'apprécie, finalement, chez cette auteur, c'est qu'elle prend tout son temps pour installer ses personnages. Rien n'arrive dans ses histoires qui ne pourrait arriver dans la vraie vie.
Les héros se dévoilent peu à peu, leurs caractères, leurs motivations, leurs situations sociales, leurs espoirs, leurs environnements affectifs. Et surtout, leurs sentiments, qui évoluent d'une manière tout à fait naturelle, cohérente, évidente, le tout au fil d'un scénario tout ce qu'il y a de simple.
A partir d'une histoire aussi limpide, l'auteur a réussi tout de même à capturer mon intérêt, et, malgré quelques longueurs, surtout après les tout premiers chapitres, je me suis vite prise au jeu. 
L'évolution des sentiments des héros est retracée avec adresse et finesse, et même un brin d'insolence parfois. Leurs rencontres sont tour à tour brillantes, sensuelles, émouvantes et charmantes. Et pourtant, on part d'une totale indifférence. Voire d'un rejet méfiant. J'ai adoré les voir passer à l'intérêt, à l'attirance, la curiosité, la complicité, l'amitié, l'amour, pour finir par une passion qui s'exprime dans deux très belles scènes d'amour. Précédées de scènes de baiser dont la deuxième est.. chchchch...chouh ! Carrément brûlantes.  Caroline Linden fait d'ailleurs clairement monter la pression, avec ce Tristan canaille au charme ensorcelant et aux paroles sensuelles, et cette Joan qui lit en cachette l'équivalent de notre 50 nuances. La fin n'en est que plus délectable, un bonheur sans rien d'outré qui sonne très juste : celui d'un jeune couple qui s'est enfin trouvé.
Quand au traitement des personnages secondaires, il est pour beaucoup dans le plaisir de la lecture : la tante de Joan, ainsi que ses parents, ont une vie propre et sont décrits en profondeur, ce qui les rend très attachants. Quelque chose d'assez élégant. De plausible.
J'ai d'ailleurs aussi beaucoup aimé que Joan ne fasse pas tourner toutes les têtes, non, juste celle de Tristan. Ce qui est une très jolie et plutôt rare façon d'évoquer le sentiment amoureux dans une romance, je trouve, car bien souvent, l'héroïne semble si parfaite que l'enjeu de son côté semble un peu minimisé.
Au final, ce n'est pas la lecture du siècle, mais plus j'ai avancé dans sa lecture, et plus j'ai été séduite. Surprise et charmée. Je poursuivrai dans la découverte de cette auteur, qui sait créer, apparemment, des histoires faciles mais plus raffinées qu'il n'y paraît au premier abord.
, 75 / 5


3 commentaires:

  1. Bonsoir et merci pour ce très bon billet, une fois de plus, très tentateur. Sans lui je serai passée à côté de cette romance prévue pour le 4 Mars ^_^. Bonne soirée à toi et au plaisir de te lire même si je sens que ça va me coûter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Luna05, que cette jolie lecture te soit douce !
      Sa lecture est un peu lointaine, car je l'ai lu en août 2013, mais j'ai gardé de la série, dont le tome 3 sort au printemps en VO °°°, un très bon souvenir. Saura-t-elle aussi te convaincre? ;-))

      Supprimer